14 mai 2007

Séance de rattrapage : des étrons et de la peau de cochon

Le "Peau de Cochon" de Philippe Katerine, un artiste qui compte de plus en plus dans le paysage sinistré de la France, est un objet (nous ne dirons pas un film, ou alors une sorte de film primitif, d'avant ou d'après le Cinéma) déroutant, à la fois malaisant et réjouissant. Ce qui irrite, c'est que Katerine frôle à plusieurs reprises la pure pose artistique, c'est qu'il y a une indéniable facilité à "chier" ainsi du concept - mais Katerine se rattrape en montrant qu'il n'est pas dupe du piège qui le guette,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]