La_MaisonJe ne sais pas très bien ce que vous iriez faire à Nîmes, petite ville méridionale sans grand charme (le Pont du Gard peut-être ? Les arènes ?), mais si, comme nous, vous vous trouvez coincés un soir là-bas, n'hésitez pas à aller faire bombance à "La Maison" (3 rue de la République, à deux pas donc des Arènes).

Vous y touverez tout ce dont vous devez rêver : une cuisine qui cherche à transcencer ses origines sans les renier, mais qui ose des combinaisons plus typiques de restaurants gastronomiques ; un patron, Fabien, qui connaît ses vins et vous proposera une jolie carte de curiosités locales à découvrir (et il faut le faire pour réaliser les progrès des vins du Midi de la France en terme de qualité et d'audace), et qui surtout, n'hésitera pas à argumenter avec vous tout au long de la soirée si cela vous amuse. Nous étions une petite bande assez excitée ce soir-là, et Fabien a maintenu l'ambience jusqu'au bout de la nuit en apportant sur la table son assortiment personnel de rhums parfumés (... à la banane, aux fruits de la passion, au citron vert...). Avant cette orgie, nous avions particulièrement apprécié le foie gras maison aux figues, les saint-jacques très fraîches et bien fermes, et l'incontournable côte de "toro"...

Après, nous ne nous souvenons plus très bien, mis à part peut-être de l'addition, qui a été un peu lourde,... mais il faut dire que nous avions laissé venir à nous les petites bouteilles, sans guère nous préoccuper alors de notre portefeuille ! En tout cas, merci à Fabien pour avoir accepté de passer notre CD de Rufus Wainwright sur sa sono en lieu et place du jazz qu'il adore, et d'avoir finalement enchanté avec son restaurant une soirée qui promettait d'être bien lugubre si nous ne l'avions pas passée à la Maison !