Planete_TerreurPar rapport à son jumeau Grindhouse, "Boulevard de la Mort", "Planète Terreur" a l'indiscutable avantage de ne pas être autre chose que ce qu'il prétend, soit le délire potache de deux fans de série Z, mettant au service de leur doux (... enfin pas trop !) délire les moyens du cinéma US grand public. Sur un scénario stéréotypé mais gangrené par des scènes d'une cruauté démente - parfois insoutenables -, Rodriguez fait ce qu'il sait le mieux faire : organiser un délire continu - et plein d'imagination, reconnaissons-le - d'images gore, de dialogues hilarants entre personnages improbables, et de considérations crypto-politiques (le monologue "final" de Bruce Willis, l'homme qui a tué Bin Laden !). Mention particulière au casting, hétéroclite (des costauds vieillis de la série B aux nouveaux visages de la série TV moderne) et impeccable.