06 novembre 2007

Machine à remonter le temps : "Une Femme est une Femme" de JLG

Pour Ana Karina qui irradie de la couleur et de la sensualité pendant 1 h 30. Pour revoir le Paris gai et gris des années 60, avant que Mai 68 ne le renvoie à l'histoire : la guerre d'Algérie, l'Huma, le téléphone qu'on partage sur le palier, les premiers gros mots qui scandalisent encore, le Dubonnet sur le zinc, tout est là. Godard rend avec "Une Femme est une Femme" un hommage joyeux à Lubitsch (femmes inconstantes - mais maitresses-femmes - et portes qui claquent), mais il capture surtout de manière sublime un air du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]