Perhaps_LoveSi on apprend une chose en voyant ce "Perhaps Love" datant de 2005 et sorti directement en DVD, c'est que, pour faire de la "bonne" comédie musicale, il faut certainement avoir une culture, un passé, des troupes de music hall, des artistes, voire une sensibilité à ce genre - suprême lorsqu'il est parfaitement maîtrisé, comme aux USA. La Chine n'ayant visiblement plus rien de cela (sans doute grâce à l'ineffable Mao, qui devait tenir la musique pour décadente !), "Perhaps Love" est risible, voire laid et grotesque dans quasiment tous ses passages musicaux : mal chanté, mal dansé, mal filmé (le syndrôme Baz Luhrmann, dont le "Moulin Rouge !" est largement copié ici...). Reste le sujet du film, une histoire d'amour assez gluante et larmoyante entre trois artistes, dans un style lui aussi outrageusement pompé, sur Wong Kar-Wai cette fois : la beauté et la classe de Takeshi Kineshiro seraient suffisantes de toute manière pour nous faire avaler la pilule, mais on peut aussi lire derrière la romance un portrait assez juste des ambitions de la jeune Chine, qui justifie de s'infliger ce pensum.