31 janvier 2008

Que lit donc votre fille de 8 ans ? "Lou !", bien entendu !

Quand on a une fille de 8 ans, on a bien encore le droit de se pencher par dessus son épaule pour vérifier ce qu'elle lit, non ? C'est peut-être un peu moins "correct" de lui piquer sa nouvelle BD pour la lire en cachette, au lit, le soir, mais il faut bien dire que "Lou !" est en train de devenir un phénomène... Sorte de "Titeuf" pour les filles, c'est à dire sans la vulgarité de son illustre modèle (?), "Lou !" propose, en lieu et place des questions machos sur le zizi, une douce angoisse,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 janvier 2008

Êtes-vous prêts pour le "Big Love" ?

Précédé d'une réputation flatteuse (la 1ère série capable de succèder à "Six Feet under"), "Big Love" commence forcément par décevoir, sans doute parce qu'à l'universalité du thème de la mort, se substitue ici une peinture de la singularité sexuelle et religieuse face aux normes de la société américaine. Puis, à force de glissements subtils de la narration, et surtout grâce à la plus belle troupe d'acteurs (... venant du cinéma, cette fois, il est vrai) réunie dans une série TV, nous voilà conquis, puis... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2008

Vaudou et révolution à Cuba : "Le 46 État" (W.E.S.T. Tome 4)

Avec son quatrième album, W.E.S.T. vient sans doute de passer un seuil d'excellence, arrivant pour la première fois à atteindre une certaine fluidité narrative - la grande faiblesse des 3 premiers épisodes, pour moi, était cette relative confusion dans la construction des récits, en outre paradoxalement desservis par l'ambition graphique de Rossi. On arrive enfin à adhérer à cette belle fresque de politique-fiction, aidés il est vrai par l'intérêt intrinsèque du sujet, la résistance des Cubains à la main-mise capitaliste américaine au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2008

Pourquoi lit-on les polars de Harlan Coben ? ("Du Sang sur le Green")

Oui, pourquoi lit-on ce genre de livres (romans de gare, selon la dénomination habituelle... péjorative, mais bien objective, car voici un livre forcément acheté dans un Relay de la Gare du Nord et littéralement "dévoré" en deux allez-retours en TGV...) ? Parce que lire des polars bien construits est finalement une sorte de sudoku en plus plaisant (les frissons en plus de la gymnastique intellectuelle...) ? Parce que le crime est définitivement l'activité humaine la plus fascinante ? Parce que, tout simplement, on trouve entre ces... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 janvier 2008

Chantons à gorge déployée avec Johnny Depp ("Sweeney Todd")

On va toujours voir un nouveau film du couple "diabolique" Burton-Depp avec l'eau à la bouche, tant leur association est synonyme, sinon de chef d'oeuvre (il y en a eu...) mais au moins de magie. Et l'on imagine très bien nos deux larrons se réjouir de leurs dernières inventions : car si le thème du jeu est toujours le même - disons une grande histoire d'amour frustré débouchant sur un déchaînement gothique de drames sanglants -, c'est à sa forme, sans cesse renouvelée, que revient la tâche de nous surprendre et de nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 janvier 2008

Séance de rattrapage : "Seven Swords" de Tsui Hark

Depuis des années, Tsui-Hark, encensé par une critique qui semble tout lui pardonner pour avoir été il y a bien longtemps l'un des plus impressionnants créateurs de l'âge d'or de Hong Kong, nous ennuie beaucoup. "Seven Swords" ressemble à ce qu'il pouvait faire de pire, dans une sorte de saturation provocatrice de son style : violence outrancière dans la 1ère partie, plus gore d'ailleurs qu'autre chose, lyrisme outrancier jusqu'au grotesque (l'adieu d'un guerrier à son vieux cheval touche au ridicule le plus absolu),... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2008

"Lunar Park" de Bret Easton Ellis

Je tiens pour ma part Bret Easton Ellis pour l'un des écrivains les plus importants de notre génération, autant pour son talent sidérant - ses phrases sont parmi les plus évocatrices, ou plutôt ensorcelantes que j'aie jamais lues - que pour sa détermination à traiter l'un des sujets les plus essentiels : l'impact des changements de société sur la psyché, l'identité, voire le corps de l'individu. A part JG Ballard hier et Houellebecq aujourd'hui (et évidemment Cronenberg au cinéma), qui y a-t-il qui questionne aussi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2008

"L'Amour de l'actrice Sumako", pour poursuivre notre découverte du Mizoguchi des années 40

"L'amour de l'actrice Sumako" ne nous passionnera certainement pas en tant que "biopic" sur une actrice emblématique de l'histoire du théâtre japonais, ayant introduit la modernité envers et contre toutes les traditions de son époque, mais par la synthèse extrêmement raffinée que Mizoguchi nous offre entre mélodrame classique (l'adultère honni par la société, l'abandon de la famille, la lutte quotidienne contre la misère, la maladie et la mort prématurée, tout y est !) et démonstration technique sur le travail du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 janvier 2008

Violent Femmes à l'Hacienda : un must pour les excessifs comme pour les enragés...

En Septembre 1983, Gordon Gano débarque à l'Hacienda de Manchester, antre de la New Wave anglaise, avec ses chansons hantées qui parlent de la mort de la foi, de l'insoutenable extase de toucher le ventre d'une fille, de l'abominable terreur qui conduit à tuer ses propres enfants. Il est tellement mignon, et sourit avec la douceur d'un ange, mais sa musique porte le poids de mille ans de de blasphèmes et d'espoir, toujours déçu, en une forme de rédemption qui ne peut qu'avoir été inventée par les criminels les plus noirs. Chaque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2008

"Deadwood", c'est fini !

La troisième, et semble-t-il dernière (!!) saison de "Deadwood" n'aura généré qu'une incroyable frustration chez les fans de cette série hors du commun : la faute à la construction scénaristique, s'égarant par trop dans des récits parallèles et des personnages secondaires sans intérêt (voir par exemple les scènes sur la troupe de théâtre), et différant au delà du raisonnable l'affrontement entre les deux "clans" désireux de contrôler la ville minière... le différant au point qu'il n'aura finalement pas lieu, le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :