29 février 2008

"There Will Be Blood" de P T Anderson : ambitieux mais largement décevant...

"There will be blood" commence superbement, avec 20 minutes muettes, telluriques, de vrai cinéma, portées par un travail musical original, impressionnant. Paul Thomas Anderson attaque ensuite progressivement l'un des thèmes majeurs de son récit, la collusion du capitalisme sauvage le plus cruel avec le fanatisme chrétien, jusqu'à la solubilité de la foi, aussi aveugle soit-elle, dans l'argent : soit un sujet passionnant, essentiel à la compréhension de l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui, et auquel on doit les meilleurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2008

"Femmes de la Nuit" de Kenji Mizoguchi : le néo-réalisme vu par les Japonais

"Femmes de la Nuit" ne correspond guère à l'image que l'on a de Mizoguchi à travers ses principaux chefs d'oeuvre des années 50, si ce n'est son thème : le mal que la société des hommes fait aux femmes. Formellement, on est loin de la sidérante beauté que l'on attache généralement à son nom, et l'on sent bien que la tentation du néo-réalisme naissant à l'époque travaille un artiste désemparé par le chaos social du Japon en ruines. Pourtant, c'est la scène finale, grotesque délire expressionniste de corps en transes dans un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2008

La déroute de Death Note ("Death Note 8")...

Rien à faire, le tome 8 de Death Note vient confirmer que la "seconde partie" de la saga n'arrive décidément pas à recréer la magie de la "première" : multiplication des personnages sans qu'aucun n'apporte de véritable supplément d'âme ou de fiction, affadissement du personnage de Light qui n'a plus guère d'ambiguité depuis son passage clair du "côté obscur", ridicule absolu de ses deux adversaires, N et M, ne faisant tous deux que prolonger absurdement les idiosyncracies de L, disparition de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 février 2008

Feelgood movie : "Juno" de Jason Reitman

Enfin un "feelgood movie" directement écrit pour moi par une ex-stripteaseuse punk, qui compare les mérites de Sonic Youth et des Stooges, qui enchaîne sur une bande-son idéale les Kinks, le Velvet et Belle & Sebastian. Des dialogues qui auraient pu être écrits par Woody Allen s'il était un enfant de 77 ; une actrice, Ellen Page, au charme et à l'abattage renversants ; un récit à la morale assez maligne - ou ambigüe - pour réconcilier les extrêmes, des plus marginaux d'entre nous (être enceinte à 15 ans, une catastrophe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 février 2008

"Beau bandit", le tome 2 des aventures amoureuses de la bande à Gus...

Le deuxième tome de l'étonnante nouvelle série de Christophe Blain, Gus, poursuit et étend le travail de sape et de reconstruction à la fois du western entrepris dans "Nathalie". Le poursuit car l'on retrouve ici inchangées les obsessions amoureuses de nos outlaws lubriques, dans des récits principalement centrés cette fois sur le beau personnage de Clem, déchiré - mais pas tant que cela - entre sa passion charnelle pour la fantasque Isabella, qui se photographie nue sur les mesas désolées du Nouveau Mexique, et sa fidélité... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 04:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2008

Séance de rattrapage : "En Cloque, Mode d'Emploi" de Judd Apatow

"En cloque, mode l'emploi", certes un peu moins réussi que "40 ans, toujours puceau", permet de vérifier qu'il y a bien "un ton Judd Apatow", entre la verdeur revigorante de dialogues aussi crus que finalement terriblement ordinaires (car nous parlons comme cela, l'humour décapant en moins !) et la description minutieuse du quotidien d'une Amérique bas du plafond qui a finalement peu accès aux honneurs du cinéma hollywoodien. On a le droit de trouver cela tout-a-fait trivial et sans intérêt, d'autant que... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 février 2008

Neil Young au Grand Rex le Jeudi 14 Février 2008

Je trouve d'abord qu'il y a toujours quelque chose de surréaliste à aller voir un concert de rock dans la salle du Grand Rex, avec ses profonds sièges en cuir qui invitent plus à piquer un roupillon qu'à vibrer sur des solos au lance-flammes, et avec, ce soir, ses spectateurs très "middle-aged" (j'ai vu plus d'une femme en robe de soirée !). Bon, d'abord j'en fait partie de cette putain de génération des enfants de 68, qui ont rêvé avec Neil d'un monde meilleur (... enfin, non, pas lui !), avant de le voir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2008

Tous en vacances chez Grand-Mère ! (Le tome 2 de "Lou !")

Le second tome du "combat ordinaire" de Lou (c'est moi qui fait le parallèle, mais quelque chose m'a sauté aux yeux cette fois, un lien fort entre la lucidité dépressive de Manu Larcenet et la pré-adolescente triste de ces pages...) voit Julien Neel passer la vitesse supérieure : entre un graphisme, souvent superbe, qui "décolle" sans rien perdre de sa fraîcheur, et une attention approfondie, loin des clichés de la littérature "enfantine", Lou est une série qui a mûri. On aimera ici la jolie chronique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2008

Séance de rattrapage - Bug (de William Friedkin)

En dépit de mon admiration pour Friedkin, l'un des maîtres du cinéma US il y a 30 ans (quand même !), et de son thème intéressant (la contamination de la peur dans la société américaine post 9-11), "Bug" m'a laissé plutôt froid et assez dubitatif : malgré le crescendo réussi dans l'horreur gore, un peu grand guignolesque, après une patiente installation du récit plutôt bien faite, le choix fait par Friedkin de respecter la théâtralité de son matériau (huis clos artificiel, structure en plusieurs actes sans indication claire... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2008

"Un Peu avant la Fortune" de J.C.Denis / Dupuy-Berberian

Je dois avouer que je ressens peu de sympathie pour les losers bobos qui peuplent l'univers complaisant de Jean-Claude Denis, et, malgré le dessin élégant (mais un tantinet clean et "pub", finalement, tant leur style est devenu une sorte de cliché pour illustrer notre quotidien) de Dupuy-Berberian, j'ai souvent été irrité par cette nouvelle peinture douce-amère de la démission du Parisien trentenaire (quadragénaire ici ?) devant les responsabilités. Si je dois reconnaître que la peur du changement est bien l'une des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :