Be_Kind_RewindMichel Gondry aime le cinéma et ses spectateurs, et décide enfin avec de tonifiant "Soyez Sympas, Rembobinez" de sortir de sa chambre d'enfant et de son monde de rêves (... mais pas tout-à-fait, car la fin retrouve des accents d'utopie qui évoquent les miracles chers à Frank Capra), pour nous parler de la joie qu'il y a à créer des images, des histoires, et à les partager, loin du mercantilisme qui régit le monde "officiel" du cinéma. A la limite, on peut voir ce film comme un pamphlet politique, caché derrière une apparente naïveté (appelons-la plutôt générosité !), appelant à remplacer tous les blockbusters friqués de Hollywood par des films amateurs en rotation permanente sur YouTube ! Mais on peut aussi simplement le voir pour rire de bon coeur devant la créativité effrénée des versions "sueded" de nos amis Jack Black et Mos Def, tous deux impeccables, filmés par Gondry avec cette franchise désarmante qui porte parfois son film - certes irrégulier, certes brouillon - très au delà des "normes" du cinéma US.