Funny_Games_USLe souvenir du traumatisme profond ressenti à la vision du premier "Funny Games" m'a sans doute poussé cette fois-ci à adopter une position plus "en recul" par rapport à ce remake "plan par plan", réalisé par Michael Haneke à l'intention des spectateurs américains (auxquels dit-il l'original était en fait destiné, en 1998...). Toujours est-il que c'est plus l'aspect "théorique" et manipulateur de "Funny Games U.S.", que j'ai retenu de cette seconde version, peut-être parce que, dans une salle presque pleine plutôt que seul à la maison, il était plus intéressant d'observer les réactions du public "innocent" du samedi face à l'expérience cruelle du film : on voit clairement que Haneke fait mouche lors de ce moment inouï où, alors que la tension est à son comble et que l'identification avec les victimes torturées est totale, un artifice pour le moins culotté nous confronte avec notre propre délectation envers le spectacle de la violence, aussi horrible qu'elle soit. En cela, "Funny Games U.S." reste une parfaite réussite !