18 mai 2008

"Deux Jours à Tuer" de Jean Becker

Dans le genre (à la mode depuis une dizaine d'années) du film en trompe l'oeil, où ce que l'on voit n'est pas ce qui se passe réellement, "Deux Jours à Tuer" pose un double problème : d'abord, la catastrophique interprétation de Dupontel - un acteur régulièrement mauvais, avouons-le -, qui amène forcément à reconsidérer à la fin si tant de maladresse était dûe au personnage ou à l'acteur... ce qui n'était pas a priori, je pense du moins, le but de Jean Becker. Ensuite, le retour, insoutenable à mon goût, des bons sentiments... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]