04 juillet 2008

Sous le charme de "Bons Baisers de Bruges"

Mal "marketé" comme film parodique, voire grossier, "Bons Baisers de Bruges" joue au contraire la carte d'une mélancolie aussi ténue que tenace, n'utilisant l'humour que comme "politesse du désespoir" : s'éloignant de la pyrotechnie verbale d'un Tarantino - certains dialogues, ainsi que le plaisir évident des interprètes évoquent bien entendu son cinéma -, comme des facilités d'un Guy Ritchie - les bizarreries furieuses de la totalité des personnages, qui risquent de tirer le film vers un burlesque... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]