HancockIl est toujours rassurant de constater qu'il nait des films singuliers au coeur même de l'industrie de divertissement hollywoodienne, et "Hancock" est un exemple d'incongruité, entre scénario à tiroirs qui impose un changement de ton surprenant à la mi-film (on est quand même du côté de "Heroes" et de sa mythologie réinventée) et filmage "réaliste" contrastant avec l'inévitable débauche d'effets spéciaux, forcément fatigants à la longue. Le problème est que, faute de fond, ou peut-être de maitrise, on sort de là vaguement déçus, privés du plaisir simple des blockbusters traditionnels, sans avoir non plus eu droit à ce supplément d'âme qui fait le prix d'un "Spiderman", par exemple. Fausse bonne idée, mal soutenue par un piètre metteur en scène et des acteurs sous-exploités, "Hancock" n'est guère qu'une coûteuse erreur.