25 juillet 2008

"Run, Fatboy, Run" de David Schwimmer et Simon Pegg

J'aime bien Simon Pegg, auréolé des réussites qu'on constitué "Shaun of the Dead" et "Hot Fuzz", sorte d'illustration au goût du jour (comprenez en slacker) de l'homo britannicus éternel, tout au moins telle que l'Angleterre n'en finit pas de se rêver : entre auto-dérision permanente et croyance obstinée en sa capacité de résister au monde, Pegg parcours dans "Run Fatboy Run" le trajet caricatural du prolétaire des "feel good movies" des années post-Thatcher ("the Full Monty",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]