51BxR98NsrLSi quelqu'un avait encore un doute sur la source d'inspiration de MGMT, "Good Morning", somptueuse introduction du dernier album de Sparks, remet les pendules à l'heure : nul ne bat encore les frères Mael quand il s'agit d'electro baroque et enivrante, ils ont tout simplement inventé le genre, loin des regards de la presse occupée à fouetter d'autre chats moins insaisissables. 35 ans après avoir littéralement inventé Queen et fait un tour royal du Glam, 25 ans après un stupéfiant virage disco qui a laissé la majorité des fans sur le bas côté, mais aussi plus de 5 ans après leur chef d'oeuvre absolu, l'expérimental "Little Beethoven", Ron Mael continue d'explorer, à tort et à travers, et on a le droit de ne pas le suivre cette fois-ci sur la voie d'une musique principalement constituée de frêles claviers (du piano classique au synthé ringard des 80's, effet madeleine garanti !) et qui sacrifie pour la première fois la voix sublime de Russell (symboliquement réduit sur la pochette au rôle du singe crooner !). Heureusement, il y a "Good Morning", dès la première écoute l'une des plus brillantes compositions de Sparks, et cela suffira à notre bonheur de maelophiles pour cett année 2008 !