Talk_to_the_Snail"Talk to the Snail" est un guide humoristico-pratique à l'intention du pauvre "brit" devant apprendre à vivre en France et avec les Français. Je ne suis pas sûr en fait que le fait de savoir dire à une femme :"tu es l'orchidée rare que je cherche depuis toujours dans la jungle de l'amour", ou qu'il convient de ne jamais laisser tomber son croûton dans la fondue savoyarde soit absolument vital pour notre expatrié, mais la lecture - la plupart du temps amusante, je dois dire - de ce livre a pour tout Français un peu objectif un effet bénéfique certain : celui de pouvoir jeter un oeil "extérieur" et relativement honnête sur ces travers et idiosyncraties qui font la France, et rendent notre pays souvent si "dur", si "déplaisant". Entre le manque d'égards systématique envers les autres, l'incapacité de comprendre la notion même de "service", la redoutable agressivité du service public, la complexité des rituels sociaux aussi archaïques que hypocrites, le Français en prend pour son grade, et pourtant tout cela est bien sûr absolument et indéniablement vrai. Au point que, si l'on sourit au début du livre, on risque bien d'écumer de rage à un moment ou à un autre ! Il est néanmoins possible ici de pratiquer une lecture "inversée" de "Talk to the Snail", c'est-à-dire de reconnaître en filigrane les caractéristiques de l'homo britannicus : car l'amour de Stephen Clarke pour la cuisine française, sa fascination pour les jeux amoureux, son mépris pour le cinéma (injustifié, on le sait) et pour la musique (bon là, impossible de critiquer son jugement) français, sont avant tout le reflet inversé des immenses qualités et des tares abyssales de sa nation d'origine.