31 août 2008

Séance de rattrapage : "Le Rêve de Cassandre" de Woody Allen

"Le Rêve de Cassandre" est un film "déceptif" - comme les snobs qui ne parlent pas vraiment anglais aiment le dire : un film en fait à la fois trompeur et (forcément) décevant. Décevant parce que plat, pas très bien interprété (McGreggor et surtout Farrell paraissent gênés par ces dialogues qu'ils ont à réciter), prévisible, etc. Trompeur parce que, derrière, rôde un film bien plus implacable et angoissant qu'il n'y paraît, l'un de ces films qui contaminent doucement mais sûrement leur spectateur : cruauté des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 août 2008

"Talk to the Snail", guide hilarant / énervant

"Talk to the Snail" est un guide humoristico-pratique à l'intention du pauvre "brit" devant apprendre à vivre en France et avec les Français. Je ne suis pas sûr en fait que le fait de savoir dire à une femme :"tu es l'orchidée rare que je cherche depuis toujours dans la jungle de l'amour", ou qu'il convient de ne jamais laisser tomber son croûton dans la fondue savoyarde soit absolument vital pour notre expatrié, mais la lecture - la plupart du temps amusante, je dois dire - de ce livre a pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2008

"Californication - Saison 1" :

Ce qui frappe d'entrée en découvrant cette nouvelle série qui a fait beaucoup parler d'elle, c'est que "Californication" n'est "que" la traduction au format moderne des grands films de Blake Edwards ; il suffit de se remémorer l'excellentisime "L'Amour est une Grande Aventure" pour retrouver, quasiment inchangés, les thèmes du grand Edwards : panique de l'artiste devant la panne d'inspiration, conflit permanent avec la merchandisation de masse typique de L.A. / Hollywood, mais incapacité... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
28 août 2008

Nick Cave & The Bad Seeds - St Luke's BBC Sessions

Avant cette session organisée par la BBC dans le cadre parfait de l'église St Luke, Nick Cave avoue qu'il n'a en général pas grande envie d'aller jouer sur scène, mais que la musique des Bad Seeds joue le rôle d'un "defibrilator", ranimant la vieille flamme. Et c'est exactement ce qui se produit ici, devant ce public âgé et poli, assis devant un verre (on remarque bien les quelques fous qui abandonnent toute retenue et se laissent emporter dans la tourmente !)... La rage qui naît aux plus beaux moments de cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2008

The Last Shadow Puppets à l'Olympia le mardi 26 août

Un bon point d'entrée pour Turner et Kane, la présence d'un orchestre "classique" d'une grosse dizaine de musiciens sur scène, derrière le groupe lui-même, d'ailleurs à moitié déguisé en costards (et même cravates pour certains). On n'est pas là a priori pour écouter du rock... encore que...! Le set commence avec des morceaux de l'album - médiocre, à mon humble avis - des Last Shadow Puppets, très honorablement servis, avec une profondeur et un punch qui manquent aux versions studios. On voit tout de suite ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2008

Il n'est jamais trop tard pour bien aimer : "All My Friends Died in a Plane Crash" de Cocoon

Elliott Smith n'est pas mort, il a échappé à l'accident d'avion qui a décimé tous ses amis, et ne s'est jamais poignardé lui-même. Il a décidé de venir habiter l'Auvergne et de mettre quelques sourires dans sa musique... Non, on recommence : il y a en ce début de XXIè siècle une belle scène folk en France, qui n'est pas ridicule en citant Simon & Garfunkel, en chantant (en Anglais !) en harmonie, et c'est une excellente nouvelle. Voici un disque qui tour à tour serre le coeur et fait sourire, qui distille une mélancolie tenace,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2008

"20th Century Boys" - Vol 3, "Get Back to where you once belonged")

Avec son troisième tome, "20th Century Boys" prend son rythme de croisière, et Urasawa déploye son impressionnant savoir-faire narratif, censé quand même nous tenir en haleine pendant 22 tomes... "20th Century Boys" perd un peu en opacité - les révélations commencent à être distillées, et, même si chacune génère son lot de nouvelles questions sans réponses, l'extraordinaire complexité des deux premiers tomes laisse place à une construction de thriller plus "classique" - et beaucoup en émotion - le jeu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2008

"La Fille de Monaco" d'Anne Fontaine : encore un coup tiré pour pas grand'chose...

Trois acteurs convaincants qui se débattent avec un scénario qui ne va nulle part, et surtout pas au fond des choses, cela ne fait pas un film. "La Fille de Monaco" aurait pu être une version française du brillant "To Die For" de Van Sant, mais Louise Bourgoin, sexy en diable, n'est pas Nicole Kidman, et le script lui refuse l'abjection, en jouant sur le registre convenu (on pense à BB) de l'innocente allumeuse. Plus intéressant encore, Anne Fontaine aurait pu nous entraîner derrière ces rapports de fascination... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2008

"20th Century Boys" - Vol 2, encore plus fort...

Wow ! C'est tout ce qui me vient à l'esprit après avoir lu - non, dévoré - les 200 pages suivantes de "20th Century Boys". Et puis, tout de suite après, l'inévitable question : pourquoi, comment ne pas avoir découvert ÇA plus tôt ? Une montagne russe émotionnelle, alternant de manière imparable des scènes d'une émotion subtile qui ont toujours été "l'exception" nippone (de Ozu à Taniguchi) et un thriller d'anticipation stupéfiant d'inventivité ! Le tout supporté par ce graphisme parfait, à la fois... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 août 2008

"Gomorra" : impressionnant, mais pas tout-à-fait au niveau des "Soprano" et de "Sur écoute"

Filmé à la manière d'un reportage, "Gomorra" clame non sans audace (voir les menaces de mort à l'encontre du journaliste ayant écrit le livre dont le film est inspiré !) que "nous sommes ici dans la réalité", et pas dans une mafia fantasmée par Hollywood (et on exécute l'encombrant fantôme du Tony Montana de De Palma). Mais en construisant son film sur une narration chorale, sans personnage central, Garrone prend aussi acte de ce que la série TV serait le meilleur moyen de raconter ce monde-là... sauf que "Les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]