09 décembre 2008

"Momofuku", le dernier Elvis Costello

Dur dur de vieillir quand on a été un artiste aussi prolixe et surdoué que Costello : entre ses projets multi-formats destinés à fuir le monde trop réglé du rock (pour un vieil entertainer comme lui qui en a fait maintes fois le tour) et ses disques réguliers de "retour aux affaires", comment ne pas constater que l'heure de Costello est passée, que quelque chose s'est cassé dans l'admiration qu'il générait jadis ? "Momofuku" serait un bon disque, s'il avait été l'oeuvre de n'importe quel jeunot apparu par surprise.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :