Oz_5La 5ème saison de "Oz" commence par un très bel épisode, à la construction classique, que l'on qualifiera de très "cinématographique", qui prouve le niveau auquel peut s'élever la série quand elle s'en donne les moyens. Les 7 épisodes suivants avancent avec l'habituelle férocité frontale sur le chemin tracé depuis 2 saisons : foisonnement d'intrigues violentes - dont aucune ne sera véritablement dénouée durant cette saison - et escalade dans l'horreur (gageons que pour la plus part d'entre nous, l'histoire des "gencives" restera l'un des grands moments insoutenables de "Oz" !). On déplorera un peu qu'après 5 saisons, les personnages n'évoluent plus vraiment (même le formidable Karim Saïd semble ici avoir trouvé une sorte d'équilibre...), mais il est indiscutable que le plaisir et l'excitation de la série perdurent, même dans une saison qui apparaît plutôt comme "de transition". La liquidation inattendue d'un personnage central dans le dernier épisode relance d'ailleurs notre curiosité.