Yesterday_Once_MoreParmi la filmographie pléthorique de Johnnie To, "Yesterday Once More" fait figure d'exception, de par son envie d'être une comédie sophistiquée plutôt qu'un polar stylé, mais il n'est pas sûr que le résultat, insipide et décevant, soit à la hauteur du projet... Un projet au départ assez intéressant (montrer ce qui arrive "après l'amour", quand le couple mûrit et doit trouver de nouvelles manières de se ressourcer) et construit sur le principe - valable en Chine, pas forcément chez nous - que les spectateurs assimilent automatiquement Lau-Cheng à un couple amoureux, du fait de leurs films communs antérieurs. To décide donc - audacieusement - de laisser hors champs toute la partie "policière / manipulation" de son histoire, pour se concentrer sur les jeux amoureux de son couple qui se délite mais résiste : le résultat se révèle plaisant, mais vite insignifiant à force de trop de légèreté, sans parler même du fait que l'étalage de luxe et de marques (sponsors obligent) écœure peu à peu.