09 juin 2009

"Jusqu'en Enfer" de Sam Raimi

S'il y a un intérêt dans "Jusqu'en Enfer", pochade enthousiaste de Raimi qui rappelle ses premiers films par son entier dévouement aux règles du genre (ici l'horreur), c'est l'obsession manifeste de ce dernier pour la pénétration - et la contamination - orale : ce pervers de Raimi n'a de cesse de faire entrer dans le corps vaguement porcin d'Alison Lohman tout ce qu'il peut imaginer de plus répugnant, fluides corporels divers (en particulier de cadavres en décomposition, hi hi), animaux et insectes, et bien sûr substituts... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :