Mountain_MeadowsEncore peu connue, la musique de Elliott Brood enchante déjà pourtant depuis longtemps nos songes : quand nous parcourions à cheval avec les cow-boys de notre enfance les grandes prairies ensoleillées d'un Ouest imaginaire, un banjo désaccordé accroché à la selle de notre cheval, ou alors que nous nous enfoncions dans les sombres vallées d'un désespoir amoureux étouffant, bercé par des cuivres langoureux, cette musique était déjà là. Insaisissable et changeante, entre danse endiablée et symphonie un rien grandiloquente, entre intimisme rouillé et épopée bringuebalante, "Mountain Meadows" ne manque ni de profondeur, ni de souffle : enregistré apparemment de manière non conventionnelle au cours des pérégrinations du groupe, voici un disque qui secoue nos habitudes, qui arrive à séduire et à irriter à la fois par les chemins sinueux et escarpés qu'il emprunte, entre - disons - O'Death, Arcade Fire et Elliott Smith. L'aventure est ainsi faite, elle peut autant remplir l'âme du voyageur que lui noircir le coeur.