Odd_Hours1 minute pour choisir un bouquin avant d'embarquer à l'aéroport. Nb 1 NY Times Best-seller ? Dean Koontz ? Bon, ce n'est pas Stephen King, mais je me souviens quand même de quelques bouquins acceptables de lui lus il y a 10 ou 20 ans... Alors, va pour "Odd Hours" ! Et puis, et puis... Voilà, comme je n'aime pas ne pas terminer un livre... je me suis payé des heures de galère, avec ce p. de livre qui me tombait des mains. Une véritable horreur, une souffrance interminable, sans doute l'un des pires livres que j'aie jamais lus : une intrigue d'une stupidité intense (des méchants terroristes important des ogives aux US - bonjour, "24" - aux prises avec un jeune "psychic" qui voit les morts et est aidé par le fantôme de Frank Sinatra - non ???? Si !!!!), mais surtout une écriture d'une laideur à peu près inégalée, entre logorrhée de mots compliqués et prétentieux pour décrire la plus simple des actions ou des idées, et humour lamentable particulièrement mal venu. Une souffrance, je vous dis ! Et ajoutez-y une louche de concepts vaseux vaguement new age ou du moins religieux, laissés largement inexpliqués - parce que, évidemment, tellement idiots qu'il est illusoire de vouloir les justifier... -, vous obtenez un gâchis intégral de papier (oh, ces arbres abattus pour ça !) et de temps (oh, ces belles pensées, ces douces émotions que j'aurais pu avoir pendant les quelques heures gâchées à lire cette horreur...). Bon, pour me rassurer, je vais me dire qu'une large partie de la population française lit les livres (?) de Marc Levy ou de Guillaume Musso, les Dean Koontz français. J'aurais au moins effleuré ici l'horreur absolue de cette sous-littérature dite "populaire", en fait une sorte d'insulte à 20 siècles de civilisation.