Together_In_The_DarknessVoici un OVNI, et un album auquel on hésite vraiment à ne pas lui accorder les "4 étoiles" de l'amour absolu. Parce que les improbables Suédois Hederos & Hellberg (a priori plutôt des excités du noise psychédélique) ont lancé en 2002, dans l'indifférence générale, ce "Together In The Darkness" parfaitement bouleversant, angoissant et paradoxalement lumineux, qui a tout pour devenir le disque de chevet de nos tourments pour le reste de notre vie. Le principe tordu de cet album "manifeste" est d'imiter purement et simplement l'inimitable Randy Newman - voix brouillée et effondrée, piano jazzy virtuose mais pertinent - dans un set imaginaire qui le verrait reprendre des "classiques" de Neil Young, des Stones, de Marley, des Stooges même, entrecoupés de compositions inédites presque aussi bluffantes. Oui, si au final, devant cette révélation asphyxiante, on recule, c'est que s'infliger sans respirer ces 40 minutes de beauté et de douleur, c'est tout simplement TROP.