Soul_Eater_6Le sixième volume de la saga "Soul Eater" poursuit sur l'excellente lancé du précédent : tandis que l'affrontement dantesque entre élèves et professeurs de l'école d'un côté, et sorciers et forces du mal d'un autre, se poursuit dans les sous-sols de la ville, Ohkubo continue à tester comme un malade des formes narratives et graphiques les plus audacieuses possibles : on n'oubliera pas de sitôt la représentation ultra-simple mais puissante de la schizophrénie de Crona enfant, sans doute le plus beau moment du livre. On appréciera aussi l'inventivité formelle éblouissante lors du combat final entre Shinigami et le Grand Dévoreur, d'un formidable dynamisme (sans oublier l'humour potache de Ohkubo, jamais en manque de blagues vaseuses pour désamorcer le sérieux de n'importe quelle situation…). A la fin de ce volume, comme dans Harry Potter encore une fois, Ohkubo nous agite la promesse d'un conflit ayant largement débordé les limites géographiques de l'école des "Death scythes", et on en salive d'avance...