AvatarOui ! James "top-of-the-world" Cameron, ce diable d'homme, a encore réussi son pari avec cet "Avatar" aussi magnifique que stupéfiant : faire progresser d'un pas "l'expérience" du cinéma en salle : pendant près de 3 heures, qui passent comme un souffle d'air, nous voici merveilleusement immergés dans une planète inconnue dont nous découvrons avec le héros du film tous les démons et merveilles. Pour n'importe quel amateur de SF, pour quiconque ayant su garder une âme d'enfant, ces 3 heures constituent une sorte d'aboutissement inespéré, et pour cela, tout le temps et tout l'argent investis pour créer cette folie qu'est "Avatar" se trouvent justifiés. Au-delà de la technologie, qui se fait finalement invisible, au service du film, c'est l'art du récit (assez conventionnel, c'est vrai, autour de préoccupations écologiques et de culpabilité américaine…) et de la mise en scène (classique) de Cameron qui triomphent à chaque instant. Un dernier mot : il FAUT voir ce film en salle ET en 3D (en relief) !