31 mars 2010

"Pluto - 001" : le projet fou d'urasawa, ni plus ni moins qu'une réinterprétation d'un épisode des aventures d'Astroboy !

<p><p>P1</p></p>Projet conceptuel bien dans la "logique Urasawa" qui semble vouloir que toute histoire puisse être contée par différents protagonistes qui lui apporteront forcément un sens nouveau, "Pluto" retravaille donc un récit classique de Tezuka ("le robot le plus fort du monde", une aventure d'Astroboy) en le creusant de manière politique et psychologique à la fois. On retrouve immédiatement le "geste artistique" d'Urasawa, les ellipses qui court-circuitent ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 mars 2010

(Séance de rattrapage) "Twilight : Tentation" de Chris Weitz : un désastre...

On a le droit, même si on est un garçon, d'avoir apprécié le "Twilight" de Stephenie Meyer, et de n'avoir pas détesté l'adaptation précieuse que proposait le premier film de la saga hollywoodienne capitalisant sur le succès adolescent des livres. Avec ce "Tentation" (titre français sans rapport avec le sujet, d'ailleurs…), il faut bien admettre que notre bonne volonté a du mal à résister : scénario anorexique autour d'une héroïne dépressive que Kristen Stewart peine à interpréter, ridicule fondamental du sujet qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2010

"Ghost Writer" de Roman Polanski : immense plaisir !

On avait oublié combien Polanski pouvait être un grand cinéaste, l'un des tous meilleurs sans doute, et on se prend "Ghost Writer" comme un grand choc, avec cette sensation excitante de n'avoir pas vu un aussi bon "polar" depuis des lustres : un sujet parfaitement en phase avec nos interrogations actuelles sur la démocratie occidentale (une construction audacieuse questionnant l'allégeance de l'Angleterre aux USA), une mise en scène en permanence soufflante d'intelligence, oscillant insolemment entre inquiétude... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mars 2010

"Astro Boy - Anthologie 04" de Osamu Tezuka : la fougue poétique...

Le grand récit qui compose la majeure partie de cette anthologie, "Le corps des hot dogs", constitue une sorte de synthèse idéale des qualités d'Astro Boy : un postulat de base génialement délirant (des chiens transformés en cyborgs, dont les instincts canins remontent à la surface), des rebondissements dignes de la meilleure  sci-fi naïve des origines (combat d'aéronefs entre la terre et la lune, cité perdue sous la surface de la lune avec son trésor de diamants), des personnages dont les rapports extrêmement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mars 2010

(Séance de rattrapage)"Rapt" de Lucas Belvaux : trop de froideur et de maladresse ?

Après s'être penché avec empathie sur le sort de ceux qui triment au bas de l'échelle, Belvaux nous surprend en s'attachant au processus de déshumanisation d'un puissant (l'histoire est celle du Baron Empain, dont l'enlèvement terrible avait marqué les esprits á la fin des années 70), à la fois coupable et victime d'un engrenage cruel qui lui enlèvera tout. "Rapt" est un film-programme parfaitement exécuté, avec une intelligence précise qui lui permet de toucher juste dans une multitude registres (les mensonges au sein du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2010

"Les Gouttes de Dieu" de Tadashi Agi et Shu Okimoto - Tome 5

<p><p><p>Gdd5</p></p></p>Étonnant 5ème volume des "Gouttes de Dieu", qui pousse le principe essentiel de la série, soit faire "fictionner" la capacité des meilleurs œnologues de "matérialiser" visuellement les sensations olfactives et gustatives engendrées par un vin, un cran plus loin : avec cette histoire d'amnésique dont un vin constitue l'ancrage mémoriel, Agi et Okimoto franchissent allègrement la barrière du fantastique romantique - un peu "niais"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mars 2010

Flamenco

<p>El Arenal - Sevilla</p>Parmi les nombreuses théories dont je rebats les oreilles de tous ceux qui ont le malheur de m'écouter,  il y en a une qui voudrait qu'il y ait une qualité absolue dans l'Art, et non pas seulement des opinions subjectives et toutes acceptables, comme il est souvent de bon ton de le dire, dans un esprit de tolérance qui n'est que du "politically correct". Par exemple, Ford ou Mizoguchi, c'est génial, et c'est tout, et ce n'est pas une question de "goûts", et n'importe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2010

"Les Chèvres du Pentagone" de Grant Helsov : on commence par beaucoup rire, et puis...

Il y a des films dont on déteste dire qu'ils sont ratés, parce qu'ils ont, en une heure et demi, gagné notre coeur, sinon notre entière adhésion. Entre satire militaire façon "MASH" - plus que jamais nécessaire à une époque où les idées néo-cons se sont quand même bien implantées dans l'inconscient collectif planétaire - et doux délire entre copains ayant abusé de substances illicites diverses, "les Chèvres du Pentagones" (très faible traduction française d'un joli titre original) manque complètement sa cible,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2010

"Scratch My Back" de Peter Gabriel : complètement à côté de la plaque...

On savait depuis des décennies le génial Peter Gabriel en panne d'inspiration, perdu dans un labyrinthe technologique qui avait fini par étouffer l'artiste. "Scratch my Back", pensum laborieux, ne nous rassure pas : voici des reprises de grandes et belles chansons, émotionnellement superbes et souvent "éthiquement" pertinentes, qui ne se traduisent au final que par un mélange pénible de perfection musicale stérile (l'utilisation d'un orchestre "contemporain", l'hyper-production à l'œuvre à chaque instant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2010

"Rolling Stones - Une Biographie" de François Bon : un pavé un peu indigeste mais essentiel

<p><p><p>RSUB</p></p></p>Presque 1100 pages que j'ai bues sur deux mois, en alternant de grandes lampées addictives avec de petites gorgées un tantinet écœurées. Deux mois avec, tout contre même, les Stones, deux mois finalement inoubliables sur les traces de notre jeunesse à adorer les Stones : oui, j'avais les yeux littéralement inondés de larmes quand François Bon raconte la genèse de Satisfaction, sans doute le passage le plus bouleversant du livre, ce moment quand, d'un coup, il nous fait... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :