26 avril 2010

(Séance de rattrapage) "Morse" de Tomas Alfredson : glacé, saisissant, le vampire suédois !

"Morse" est donc au garçons renfermés et exclus du monde ce que "Twilight" est aux filles romantiques déçues par leurs congénères humains : un conte d'espoir, l'espoir que quelqu'un de différent puisse vous comprendre et vous aimer, et tant pis si ce quelqu'un est un buveur de sang. Sauf qu'Alfredson et son écrivain-scénariste ont une autre intelligence que nos faiseurs hollywoodiens, et nous offrent une vision à la fois désincarnée (voir les quelques scènes sanglantes, totalement dédramatisées et distanciées,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :