TentaclesL'approche de "Tentacles" est suffisamment épineuse, dérangeante même, pour que quiconque cherche dans la musique autre chose que des lieux communs et des plaisirs standards ait envie de comprendre mieux ce qui se passe derrière ce lo-fi ample, chaotique, déchiré par des hurlements sans concessions. Quelques écoutes révéleront des bribes de mélodies, des élans lyriques qui, ailleurs, là où les musiciens croient qu'il faut de la virtuosité pour s'exprimer, seraient qualifiés de "progressifs", et ces "Tentacles" finiront bel et bien par vous enserrer la tête, le corps, les membres. Tout cela constitue une expérience revigorante, même si un tantinet frustrante, la partie raisonnable de notre cerveau continuant à protester contre la laideur et la pagaille revendiquées ici comme principe esthétique.