31 août 2010

"The Karate Kid", version 2010 (et kung fu)

On peut aimer la version 2010 de "Karate Kid" pour nombre de bonnes raisons : le plaisir de chercher (et de retrouver) quelque chose du jeu de papa Will Smith chez son rejeton, le bonheur de revoir Jackie Chan, l'immense Jackie Chan, dans un rôle un peu moins ridicule qu'à l'habitude, l'intérêt de découvrir Pékin à travers les yeux d'un enfant expatrié, la curiosité qu'éveille en nous le message (très soft, mais quand même) envoyé en introduction quand on traverse la ville de Detroit sinistrée par le chômage, dans laquelle... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2010

"Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu" de Woody Allen

Le 3ème "film anglais" de Woody Allen n'en est pas vraiment un, puisque, au delà de son casting "international", son scénario polyphonique et moraliste (au sens Rohmerien du terme - d'ailleurs en vieillissant, Allen m'évoque de plus en plus Rohmer...) pourrait avoir pour cadre n'importe quelle cité occidentale. Ce qui déçoit légèrement dans "Vous Allez Rencontrer...", c'est que la "petite musique" allenienne sonne régulièrement moins juste et surtout moins légère qu'à l'habitude : si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2010

"Trans-Continental Hustle" : enfin le disque qu'on était en droit d'attendre de la part de Gogol Bordello

A tous ceux que Gogol Bordello enchante sur scène et qui ont toujours été découragés par l'aspect brouillon et excessivement hystérique des albums de la bande à Eugene Hütz, la réponse à leurs frustrations sera donc venue de la touche magique de Rick Rubin, le sorcier de American Recordings : "Trans-Continental Hustle" est un disque plus ouverts aux quatre vents de la musique (du Rock dur et politique inventé par le Clash au frevo déjanté de Recife où Eugene vit désormais, il brasse large... au delà en tout cas de ses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2010

Séance de rattrapage : "Crazy Night" deShawn Levy

Tout film réunissant le génial (terme dont on abuse, mais qui est ici absolument approprié) Steve Carell et la radieuse Tina Fey ne peut être complètement raté, et de fait, malgré un scénario ultra-conventionnel laminant toutes les bonnes idées potentielles qu'il pouvait contenir, il est impossible de ne pas prendre du plaisir devant ce "Crazy Night" trop pépère, pas assez crazy, mais régulièrement illuminé par ses interprètes : une poignée de scènes impeccables - principalement dûes à Carell -, quelques seconds rôles... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 août 2010

"L'Apprenti Sorcier" de Jon TurtleTaub

Très jolie surprise que ce film des Studios Disney, qui à partir de l'idée amusante de développer le célébrissime chapitre éponyme de "Fantasia", se sont attaqués ni plus ni moins qu'à une sorte de version alternative de Harry Potter, qui, au final, en remontre au Blockbuster en termes d'énergie et d'inventivité. Passé une introduction hideuse qui fait craindre le pire, "L'Apprenti Sorcier" trouve très vite son style, entre comédie pour nerds (Jay Baruchel, une belle idée de distribution) et passages obligés... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 août 2010

Séance (tardive) de rattrapage : "Eragon" de Stefen Fangmeier

L'été étant la période propice à la consommation de navets, en voici un beau, et gratiné. "Eragon", qui n'a guère pour excuse que de viser le public des 10 - 12 ans, nous offre une relecture / plagiat soporifique des thèmes désormais ultra-usés de Star Wars et du Seigneur des Anneaux, avec des effets spéciaux peu engageants, et des interprètes manquant de talent ou de conviction, selon les cas (combien de telles bouses des génies comme Irons ou Malkovitch peuvent-ils aligner avant d'avoir totalement détruit leur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2010

"Un Roman Russe" d'Emmanuel Carrère

Après avoir suivi avec bonheur Emmanuel Carrère dans ses romans ou essais fortement "conceptuels", qui le voyaient travailler le réel au moment où celui-ci se délite sous la puissance pertubatrice de l'esprit humain (un peu comme chez P.K.Dick, sauf que chez Carrère, la souffrance est plus aiguë et l'horreur est littéralement inévitable), j'étais un peu inquiet de lire un ouvrage apparemment totalement autobiographique. Or "Un Roman Russe" est tout aussi théorique que "l'Adversaire" ou "la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2010

"London Calling - Live at Hyde Park" de Bruce Springsteen

1974: "J'ai vu le futur du rock, il s'appelle Bruce Springsteen". 35 ans plus tard, le Boss, droit dans ses bottes et son E Street Gang reprennent le London Calling du Clash à Hyde Park devant des dizaines de milliers de personnes. Et puis Badlands, Night, et puis Promised Land, et Racing in the Street (bouleversant, tout simplement), et puis Born To Run, bien sûr, l'hymne intime de tant de générations de gens simples qui ne peuvent qu'éternellement courir pour fuir une vie de plus en plus dure et une mort de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2010

"Les Gouttes de Dieu 8" : trop, c'est trop...

Et si, à force de vouloir augmenter la complexité de ses énigmes oenologiques, Agi commençait à dépasser les bornes dans ce tome 8 des "Gouttes de Dieu" pour le moins outrancier ? Quand l'un des adversaires cherche la purification par la souffrance dans un désert glacé aux confins de la Chine (et y trouve l'amour - enfin, une scène sensuelle...), l'autre joue les Hercule Poirot face à une seconde énigme redondante dont on saisit mal la manière dont elle nourrit le sujet principal du livre, l'identification du 2e apôtre à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2010

"Je suis très à cheval sur les principes" de David Sedaris : quand l'humour est ennuyeux...

Sedaris a plutôt une bonne réputation, en tant que stand up comedian (ce beau métier d'artiste typiquement américain) et "écrivain" (en fait, ce sont ses sketches qu'il me paraît mettre en forme dans ses livres, mais je me trompe peut-être...). Pourtant, lire dans son intégralité "Je suis très à cheval sur les principes" s'est avéré pour moi une épreuve, dont j'ai eu du mal à voir la fin (et on ne parle que de 330 petites pages !). J'admets que lire un humoriste, quel qu'il soit, dans une version traduite est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]