Elliott_MurphyCela faisait une bonne décennie que notre ami Elliott Murphy aligne des disques tellement interchangeables que j'en étais arrivé, je l'avoue, à le considérer désormais comme un pur (bon) artiste de scène. Et puis déboule cet album éponyme, ce qui veut toujours dire quelque chose dans une carrière (...oui, mais quoi ? Un retour aux sources ? Une recherche de la "vérité" en soi ?)... Et on est assez bluffé, avouons-le : par la production, bien plus pertinente (Bravo, Gaspard !), et surtout par une bonne partie des chansons, qui, si elles ne s'aventurent guère en dehors du territoire bien défini du "Murphyland", sont enfin de vraies, de belles, de bonnes chansons. Ne manque qu'un morceau plus frappant, plus commercial peut-être, qui aurait pu hisser l'album... Vers quoi, au fait ? Car cela fait bien longtemps que le succès a tourné le dos à Elliott... Voici quand même de quoi mettre en joie tous ceux qui, comme moi, lui sont restés fidèles.