Mary_A_Tout_PrixDepuis l'explosion de la "bombe Mary", on sait que les Frères Farrelly ont fait long feu, perdant peu à peu leur renommée au fil de films pas forcément ratés, mais qui ont peiné à construire sur les promesses de "... Mary". Et puis l'école Apatow, plus moderne, plus pertinente peut-être, plus "intelligente" sans doute, nous a fait oublier l'agressivité potache, mais aussi le courage (l'inconscience ?) dont ils font systématiquement preuve (voir cette désinvolture impensable avec laquelle ils rient des handicapés et des "retards", un rire qui cache en fait bien plus d'amour que la majorité des déclarations bien-pensantes...). 12 ans plus tard, "... Mary" enchante pourtant toujours autant, sans doute plus pour la grâce inouïe avec laquelle les acteurs habitent leurs personnages (Cameron Diaz y est à son plus séduisant, éclatante de joie de vivre) et pour l'incroyable culot d'un scénario fourmillant que pour le talent de cinéastes (bien limité) des Frères Farrelly.