The_Green_HornetOn aime bien Michel Gondry et ses films lunaires, doux et décalés, mais on était un peu inquiets de voir si son style si reconnaissable n'allait pas se diluer dans un blockbuster hollywoodien, et film de super héros de surcroît. Il n'en est heureusement rien, et "the Green Hornet" flotte littéralement dans une ambiance slacker et bon enfant, un humour léger mais très premier degré, qui en fait un spectacle réellement rafraîchissant, et pour tout dire très amusant. Si l'apologie de l'incompétence (Seth Rogen, très juste comme toujours) peut en irriter certains, si Christopher Waltz est loin de sa performance incandescente de "Inglorious Basterds", si le baston final s'éternise et teste les limites de notre patience, ce ne sont là au final que de menues déceptions par rapport au plaisir - régressif, certes - que nous dispense "the Green Hornet".