30 septembre 2011

Révisons nos classiques : "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone (1969)

Qu'est qui fait que "Il était une fois dans l'Ouest" est un grand film et le reste malgré le temps qui passe ? Ce scénario parfait, à la fois classique (la vengeance comme moteur) et post-moderne (la peste capitaliste qui gangrène l'Amérique depuis sa naissance) ? Cette construction toute en ellipses brillantes, évacuant scènes de transition ou explicatives pour se concentrer sur des scènes "de bravoure", au risque de perdre un spectateur peu attentif ? Cette mise en scène qui touche régulièrement (systématiquement ?) au sublime,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2011

"Happy ! - Volume 4 : No Money !!" : sadisme savoureux...

Encore une remarquable "accélération" de l'intrigue diabolique dans ce foisonnant quatrième volume de "Happy !" qui voit Urasawa multiplier avec un sadisme savoureux les ennemis de la gentille - trop gentille - Umino, et dresser sur son chemin de plus en plus de menaces (contre son tennis, contre sa virginité - présumée -, contre sa vie amoureuse). On est en plein mélodrame sur-saturé de clichés façon romans à l'eau de rose, et la jouissance qu'on en tire est de plus en plus perverse, à l'image de ces images de jeunes fesses rebondies... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 septembre 2011

"L'enfer" de Yoshihiro Tatsumi : impressionnant, mais certes pas pour les âmes sensibles...

Le manga adulte réaliste n'a jamais atteint le seuil de popularité qu'il mérite et reste un courant marginal au Japon. En Europe, nous avons la chance de pouvoir bénéficier de rééditions / compilations de la qualité de ce "L'Enfer", assemblage de récits disparates mais finalement cohérents de par leur vision d'une noirceur inégalée d'une humanité qui hait et envie plus qu'elle n'aime et compatit. 200 pages littéralement infernales, qui permettent à Yoshihiro Tatsumi d'offrir une vision sans concession, mais souvent bouleversante... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 septembre 2011

"Cults" par Cults : distance...

"L'impression d'assister à la création d'un grand album derrière une vitre" : cette phrase "célèbre" d'un critique à propos d'un album oublié de Lou Reed est sans doute la manière la plus juste de décrire la frustration qu'engendrent les écoutes répétées de "Cults". Des mélodies franchement accrocheuses, un bel esprit girls band 60's (Spectorien, comme on dit, plus une touche de Soul Motown pour faire bonne mesure...) avec ce qu'il faut d'acidité pour que le sucre ne nous donne pas trop de caries, quelques belles montées... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2011

Révisons nos classiques : "Pulsions" de Brian De Palma (1996))

Ça fait drôle de revoir aussi longtemps après l'un de ces polars baroques de la période post-hitchcockienne de la carrière de De Palma : on est immédiatement frappé par tout ce que "Pulsions" a de déviant, de hors normes par rapport à la production hollywoodienne, d'alors comme d'aujourd'hui. Un scénario passant le relais entre les personnages, avec d'étonnantes digressions "gratuites" (la superbe visite du musée), une méchanceté assez dégueulasse, ou en tout cas peu politiquement correcte, envers la sexualité féminine, une direction... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2011

"Breaking Bad - Saison 2" : saut qualitatif !

Il y a assurément un saut qualitatif entre la première et la seconde saison de "Breaking Bad" : alors que les premiers épisodes déclinaient de manière artificiellement autiste le programme du concept initial de la série (un professeur au dessus de tous reproches devient un méchant fabricant de drogues dures), on a droit ici à l'exploration de toutes les conséquences probables d'une telle décision. Comme dans "Weeds" - au sujet si semblable - on a droit à toutes les vicissitudes logiques auxquelles s'exposent des trafiquants amateurs,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2011

WU LYF au Moby Dick Club (Madrid) le jeudi 22 septembre

"Grosse tête ou arrogance puérile oblige, il va nous falloir patienter jusqu'à dix heures moins cinq que WU LYF (World United Lucifer Youth Foundation, rappelons-le...) entre en scène. Quatre petits jeunots à l'air plutôt ordinaire : à gauche, donc loin de nous (enfin, à trois mètres, vues les dimensions réduites de la scène), Evnse, le guitariste qui ne paye pas de mine et nous la jouera très pop anglaise (Yannick : "il me rappelle Two Door Cinema Club") ; vient ensuite Jeau, l'impressionnant batteur, à mon avis seul responsable de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2011

"Anna Calvi" : erratum...

En ce qui concerne l'appréciation de "Anna Calvi", il y a clairement un "avant" et un "après". Avant et après avoir assisté à l'interprétation en live du premier album d'Anna Calvi : avant, on est déçu par rapport à la merveille annoncée par une critique aux anges, une merveille étouffée par des références à la fois évidentes et certainement exagérées (PJ Harvey, Jeff Buckley...)... Après, on arrive enfin à distinguer ce qui polit "Anna Calvi" - l'album - par rapport à ce qu'Anna Calvi - l'artiste - peut offrir : trop de sagesse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2011

"Monstres Invisibles", mon premier contact avec Chuck Palahniuk

"Monstres invisibles", j'ai honte de l'avouer, a été mon premier contact avec Chuck Palahniuk (bien sûr, comme tout le monde j'ai vu l'adaptation de "Fight Club" par Fincher, mais elle n'autorise pas de commentaire pertinent sur l'auteur du roman). J'ai d'abord eu du mal, beaucoup de mal avec le style baroque et pervers de Palahniuk, qui m'a immédiatement évoqué mon cher Brett Easton Ellis, en moins ample, en moins visionnaire, en moins puissant : trop petit malin, trop frimeur, même si comme chez Ellis, il s'agit d'un style sursaturé... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 septembre 2011

Anna Calvi au Wah Wah Club (Valencia) le samedi 17 septembre

23 h 05 tout juste passés, Anna Calvi monte sur scène par la salle, accompagnée de ses fidèles lieutenants, Daniel Maiden-Wood à la batterie - qui de près, ressemble moins à Ewan McGreggor, en fait - et Mally Harpaz derrière sa table bric-à-brac, qui sert aussi de claviers ou d'accordéon ou de je ne sais quoi qui fait des bruits jolis et intéressants derrière la voix et la guitare d'Anna. Anna, elle, se plante derrière son micro, et attaque le traditionnel Riders to the Sea, cette intro solo presque anodine sur l'album, mais si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :