16 novembre 2011

"Drive" de Nicolas Winding Refn : déception...

Précédé par une critique des plus élogieuse et un prix à Cannes, "Drive" nous déçoit finalement : comme dans ses films précédents, Nicolas Winding Refn cède en cours de film à ses habituels démons (violence hyper-brutale, fascination pour la bestialité en l'homme), ce qui a pour effet de complètement dégonfler la belle atmosphère flottante qu'il avait créée au cours de la première partie de "Drive" (atmosphère qui lui a sans doute valu son "Prix de la Mise en Scène). Au final, on se retrouve devant un scénario sans doute... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]