Fringe_Season_2La seconde saison de "Fringe" voit l'équipe de J.J. Abrams réaliser un quasi-sans faute, et élever la série pas si loin que cela du niveau de "Lost" : oh bien sûr, il reste encore beaucoup trop d'épisodes "accessoires" décrivant des enquêtes de la brigade sans rapport avec le thème principal de la série, sans parler d'un épisode littéralement atroce en forme de parodie "noire". Et puis on pourra encore et toujours critiquer le manque de cohérence, voire même de simple logique dans l'écheveau de situations que déroule le scénario : inutile donc de s'attendre à une résolution finale satisfaisante... Comme dans "Lost" et "Alias", le plaisir vient plus de l'effet constant de sidération devant l'imagination délirante des scénaristes que du plaisir logique d'une construction rationnelle ! Et puis, il faut souligner la force du trio central de personnages, particulièrement attachants dans leurs rapports complexes et tourmentés, la palme revenant à John Noble pour son interprétation touchante, voire même régulièrement bouleversante d'un scientifique monstrueux et infantile.