09 janvier 2011

"Birds & drums" de The Bewitched Hands : un miracle français !

J'ai toujours dit que les Français, même les plus doués pour la musique, étaient et resteraient de véritables ignares en ce qui concerne la pop music, la vraie. Question de culture, question d'histoire, question de gènes… Et puis voilà que, en 2010, un sextet de Reims produit l'un des meilleurs disques de power pop de l'année (oui, meilleur que celui des New Pornographers) : et il est vrai qu'on n'a JAMAIS entendu ça dans l'hexagone, des mélodies merveilleuses, des voix célestes (mais ramenées régulièrement au niveau du sol par une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2011

Réécoutons les classiques du Rock : "Darkness on the Edge of Town" de Bruce Springsteen (1978)

Réécouter "Darkness on the Edge of Town" dans une version bien remastérisée, après un gouffre de près de 30 ans pendant lesquels Springsteen n'a pas beaucoup compté pour moi, offre l'opportunité idéale de réévaluer ce disque monochromatique, profondément déprimé et déprimant, qui voyait le "Boss" creuser à nouveau le sillon du romantisme prolétaire et urbain de "Born to Run", en substituant - malheureusement - à la fièvre orbisonienne de celui-ci une démesure un peu lourde qui allait - plus tard - plomber... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2010

"Halcyon Digest" : Deerhunter dans son plus bizarre (et magnifique) appareil

Il n'est pas facile d'aborder le Deerhunter de "Halcyon Digest", tant la première impression est celle d'un disque en haillons, avec des mélodies plus rêvées que réelles, et une sorte de tendresse fatiguée, hébétée, qui commence par décourager l'attention. Au fil des écoutes, on se raccroche à quelques (rares) échos de musique connue : un passage glam-rock - déglingué - ici, de la noisy pop à bout de souffle là, beaucoup d'échos du troisième album du Velvet (la tendance Moe Tucker, comme chez Galaxie 500), mais un Velvet qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 décembre 2010

"Olympia" de Bryan Ferry : more of the same boring stuff !

Il faut se méfier des disques qui arrivent avec leur propre critique - bien sûr louangeuse - jointe (c'était déjà le cas avec le médiocre second album de MGMT !) : la propagande qui nous est servie avec de grands mots pompeux (inspiré, exquis, intelligent, etc.) dissimule ici une fois de plus une affligeante absence d'inspiration, aucune mélodie de cet "Olympia" qui voit Ferry singer - jusque dans la pochette - les  grandes heures de son Roxy Music, ne valant "tripette" ! Bien entendu conscient de sa propre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2010

"Georgia Peaches", les Stooges live en 1973... bof !

"Georgia Peaches" est le live inclus en bonus dans l'édition 2010 ("Legacy Edition") de "Raw Power".Auteurs de 3 disques majeurs, fondateurs pour tout un pan de l'histoire du rock, les Stooges n'ont néanmoins jamais été un grand groupe live, et cet enregistrement de 1973 le confirme une fois de plus : on n'a pas affaire ici à de soi-disants précurseurs du punk, mais à un groupe très "seventies" (virtuosité gratuite, morceaux interminables) qui peine à incarner sur scène les brûlots du sublime... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2010

"Personal Life" : The Thermals sans la rage et l'amertume, mais The Thermals quand même...

Comment évoluer au fil des années quand on s'appelle The Thermals, c'est-à-dire un groupe dont le pouvoir de séduction repose avant tout sur une rage abjecte envers et contre le monde entier, déclinée avec le moins de concessions possibles sur des riffs punk-rock irrésistibles, bref ce que l'on peut considérer comme une formule éphémère de par sa simple répétitivité ? "Now We Can See" explorait les profondeurs angoissantes de la psyché en s'essayant à des refrains pop accrocheurs, ce qui avait apparemment choqué les fans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2010

"Elliott Murphy", le premier album éponyme de... Elliott Murphy, et son meilleur depuis longtemps...

Cela faisait une bonne décennie que notre ami Elliott Murphy aligne des disques tellement interchangeables que j'en étais arrivé, je l'avoue, à le considérer désormais comme un pur (bon) artiste de scène. Et puis déboule cet album éponyme, ce qui veut toujours dire quelque chose dans une carrière (...oui, mais quoi ? Un retour aux sources ? Une recherche de la "vérité" en soi ?)... Et on est assez bluffé, avouons-le : par la production, bien plus pertinente (Bravo, Gaspard !), et surtout par une bonne partie des chansons,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2010

"Congratulations", le second album de MGMT et l'arnaque de l'année...

Après la réussite stupéfiante de leur premier album, Andrew et Ben ont commencé par donner de mauvais concerts, et se sont ensuite trouvés bien dépourvus quand le temps d'en faire un second (album) fut venu. Sans une idée nouvelle, avec une seule mélodie digne de ce nom ("Brian Eno"), sans même plus l'envie d'y croire ni l'énergie d'en découdre, quelle option restait-il à MGMT ? Le bluff ! Prétendre que tout ce vide derrière la boursoufflure d'une production partant dans tous les sens, cette insignifiance derrière la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 novembre 2010

"Crazy For You" de Best Coast : redite...

Devant l'enthousiasme juvénile de nombre d'admirateurs de Best Coast - oh les vilains chauvins de Californiens ! - je me vois un peu forcé à jouer le rôle du vieux con. Car je n'ai guère entendu sur Crazy For You que de la redite (en pas mieux, en moins bien la plupart de temps) d'un mouvement noisy pop qui a brièvement illuminé la fin des années 80 : oui, il y a des mélodies pop sucrées très sixties, très "Beach Boys", certaines joliment troussées, et il y a (un peu, trop peu) du bruit derrière. Oui, c'est peut-être plus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2010

"Grinderman 2" : le retour des loups dépravés...

Moins stoogien, moins simpliste sans doute que le premier album, voici "Grinderman 2", produit dérivé de la franchise "Nick Cave and The Bad Seeds" - d'ailleurs de plus en plus proche -, qui réjouira profondément les plus pervers d'entre nous, ceux qui se délectent de murs de son psychédélique, de paroles vicieuses à l'humour plus que douteux (nettement en dessous de la ceinture, mais avec l'inventivité lyrique qu'on a toujours connue chez Nick Cave, écrivain furieusement habité), et de la vision vaguement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :