20 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 7, sidérant !

Après un long détour par 2014, qui n'a fait que faire croître notre impatience de savoir, le scénario diabolique de Naoki Urasawa nous ramène enfin à ce fameux trou noir de la fiction de "20th Century Boys", la nuit du "bain de sang" : va-t-on enfin savoir ? Il y a évidemment bien peu de chances, vu qu'on n'en est qu'au 7ème tome ! Le talent, le génie de Urasawa est évidemment qu'il continue, diabolique joueur de flûte de Hamelin, à nous faire danser comme des rats autour du cratère sans fond que sa... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:56 - - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 6, pas de relâche dans le monde obsédant d'Ami !

Nous voilà donc décidément bien scotchés en 2014, sans flashbacks cette fois, à notre grande tristesse. Le défi, dans ce genre de circonstances, est évidemment de reconstruire sa relation avec de nouveaux personnages, qu'on a naturellement tendance à trouver moins fascinants que ceux des premiers tomes. C'est compter sans l'habileté narrative de Urasawa, qui a tôt fait de nous embarquer dans une nouvelle intrigue, et de reconstruire des liens avec le passé (réapparition habile de personnages secondaires, voire d'un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:20 - - Permalien [#]
Tags : , ,
05 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 5, Qu'est-il donc arrivé le 31 Décembre 2000 ?

Ce cinquième volume de "20th Century Boys" fournit toutes les preuves du pur génie d'Urasawa, comme résumé en ces 200 pages brillantes. Il commence par retourner sur les chemins buissonniers de la mélancolie, prenant son temps pour nous narrer la reconstitution de la "petite bande" originale, finalement en piste pour "sauver le monde". Puis, le temps de l'action arrive, celui de la violence, du désespoir : la fin du monde va advenir - ou plutôt le grand bain de sang - sauf que... Et là, cut !... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 04:52 - - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2008

Déconcerté par le premier tome de "Kitaro le Repoussant"...

Enfant-zombie sorti du ventre de sa mère enterrée et accompagné de son père réduit à un oeil qui parle, combats titanesques entre Dracula, le monstre de Frankenstein et Coton Volant, entité constituée par une bande de tissu, humains transformés par des mains invisibles en arbres desséchés,... "Kitaro le repoussant" est une oeuvre totalement déconcertante, mêlant tradition japonaise (les yokaï, comme dans le sublime "NonNonbâ") et modernité farfelue (à peu près tout le reste) au sein de récits largement frappés... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:22 - - Permalien [#]
Tags : ,
02 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 4, virtuosité narrative et manipulations...

Le quatrième volume de "20th Century Boys" nous emmène temporairement loin de Kenji, derrière un nouveau (et superbe) personnage, qui introduit une dimension plus classiquement "hollywoodienne" - donc un peu artificielle - dans le récit : Shôgun, "l'homme de Bangkok", est un héros beaucoup plus traditionnel, solitaire et froid, rompu aux Arts martiaux, vaguement invincible, et son combat contre les méchants proxénètes et trafiquants de drogue - pour plaisant qu'il soit - n'est pas exempt de sa dose de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Permalien [#]
Tags : , ,
25 août 2008

"20th Century Boys" - Vol 3, "Get Back to where you once belonged")

Avec son troisième tome, "20th Century Boys" prend son rythme de croisière, et Urasawa déploye son impressionnant savoir-faire narratif, censé quand même nous tenir en haleine pendant 22 tomes... "20th Century Boys" perd un peu en opacité - les révélations commencent à être distillées, et, même si chacune génère son lot de nouvelles questions sans réponses, l'extraordinaire complexité des deux premiers tomes laisse place à une construction de thriller plus "classique" - et beaucoup en émotion - le jeu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2008

"20th Century Boys" - Vol 2, encore plus fort...

Wow ! C'est tout ce qui me vient à l'esprit après avoir lu - non, dévoré - les 200 pages suivantes de "20th Century Boys". Et puis, tout de suite après, l'inévitable question : pourquoi, comment ne pas avoir découvert ÇA plus tôt ? Une montagne russe émotionnelle, alternant de manière imparable des scènes d'une émotion subtile qui ont toujours été "l'exception" nippone (de Ozu à Taniguchi) et un thriller d'anticipation stupéfiant d'inventivité ! Le tout supporté par ce graphisme parfait, à la fois... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:17 - - Permalien [#]
Tags : , ,
19 août 2008

"20th Century Boys" - Vol 1, de Naoki Urasawa : le début d'une nouvelle addiction ?

Pour tous ceux qui avaient adoré "It", pour le travail magique de Stephen King sur les souvenirs d'enfance et la manière dont ils fondent notre vie, Naoki Urasawa propose une version actualisée (avec secte tentaculaire et terreur millénariste remplaçant avantageusement le clown-araignée un peu grand guignol de King) de la même histoire. Le premier volume de "20th Century Boys" - clin d'oeil à la grande chanson de T. Rex, et hommage au rock comme déclencheur de notre éveil au monde - nous ballade avec une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:13 - - Permalien [#]
Tags : , ,
16 août 2008

"Lady Snowblood" Vol 2 - La fin du chemin de la vengeance

Dans sa seconde partie, la saga de la vengeance de Lady Snowblood s'élève au-dessus du systématisme de ses premiers épisodes (le cycle contrat-infiltration-manipulation-massacre) et semble partir sur des chemins de traverse qui nous réservent de sublimes moments de contemplation... et d'érotisme, puisque le schéma domination - viol est enfin dépassé, grâce, il faut l'avouer, à l'amour lesbien : est-ce dire que le phallus est la seule source du mal ? Sans doute... "Lady Snowblood" finit donc par nous bouleverser durablement,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:03 - - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2008

"Chasseur Deprime" de Moebius : plongez à nouveau dans les rêves emboités du Garage Hermétique

Tous ceux qui, comme moi, ont été élevés au biberon "Métal Hurlant", savent bien que suivre le Major Grubert (ou Jerry Cornelius) dans son Garage Hermétique est un voyage qu'on entame à ses risques et périls : combien d'entre nous n'en sont jamais revenus, à jamais perdus dans les dédales toujours changeants d'un univers aussi fascinant que fondamentalement inaccessible, le cerveau détruit par les drogues les plus extrêmes et l'écoute excessive d'Amon Düül II ? Moebius lui-même, si vous voulez mon avis, ne va pas très bien,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Permalien [#]
Tags :