30 novembre 2011

Séance de rattrapage : "Cars 2" ou la chute de la maison Pixar...

On le redoutait depuis des années, ce moment où l'apparente infaillibilité de la maison Pixar s'effondrerait, où Lasseter ne pourrait plus être considéré comme le génie moderne du dessin animé à qui tout réussit... Alors nous y voilà, avec ce "Cars 2", qui va au delà de nos pires cauchemars, à dire vrai : une horrible daube, un navet laid, stupide et mortellement ennuyeux, qui semblerait sorti de l'un de ces studios de seconde zone qui tentent régulièrement leur chance dans l'animation, si la perfection stupéfiante de l'image ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 novembre 2011

"The Artist" de Michel Hazanavicius : un concept qui n'est pas rigoureusement "tenu"...

On entre dans "The Artist" littéralement bluffés par la précision de la reconstitution de l'univers du cinéma muet, se sentant à la fois redevenir l'enfant émerveillé que l'on a été devant la puissance de ce cinéma des origines, et forcément un peu irrité par ce qui semble un pur exercice de style, bien dans l'esprit du travail naguère effectué avec OSS117. Et puis peu à peu, alors que le mélodrame déroule son mécanisme, on oublie l'artificialité du procédé pour profiter d'une belle histoire simple (légèrement décalquée sur "Chantons... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2011

"Drive" de Nicolas Winding Refn : déception...

Précédé par une critique des plus élogieuse et un prix à Cannes, "Drive" nous déçoit finalement : comme dans ses films précédents, Nicolas Winding Refn cède en cours de film à ses habituels démons (violence hyper-brutale, fascination pour la bestialité en l'homme), ce qui a pour effet de complètement dégonfler la belle atmosphère flottante qu'il avait créée au cours de la première partie de "Drive" (atmosphère qui lui a sans doute valu son "Prix de la Mise en Scène). Au final, on se retrouve devant un scénario sans doute... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2011

Révisons nos classiques : "Will Hunting" de Gus Van Sant (1997)

Plus de 10 ans après sortie, et après les étonnants - et superbes - virages (tant artistiques que commerciaux) qu'a pris la "carrière" de Gus Van Sant, il se peut bien qu'on ne voit plus clairement ce que "Will Hunting" a de "Vansantien", hormis la superbe fluidité de la mise en scène, infusant légèreté à un sujet qui, confié, à un tâcheron hollywoodien, aurait pu donner le pire, et… le regard érotisé jeté sur ces jeunes mâles prolétaires perdus entre mauvaises blagues, beuveries sans fin et bastons sans motifs. Sinon, c'est le script... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 octobre 2011

"Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne" de Steven Spielberg

On attendait l'adaptation de Tintin par Spielberg depuis le début des années 80 (30 ans déjà !) et "Le Secret de la licorne" - adapté du livre du même nom avec quelques emprunts au "Crabe aux Pinces d'Or" - ne peut certes pas combler toutes nos (énormes) attentes. Comme on pouvait le craindre, le motion capture n'est pas le procédé le plus esthétique pour représenter les merveilleux personnages d'Hergé (Spielberg le sait et il en prend acte dès la scène d'ouverture...). Comme toujours chez les Américains, un surcroît assez vain... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 octobre 2011

Révisons nos classiques : "La marche de l'empereur" de Luc Jacquet (2004)

"La marche de l'empereur" a connu un succès stupéfiant à travers le monde, mais est-il pour autant appelé à devenir un "classique" du documentaire ? A son actif, l'exposition minutieuse, patiente, a priori très juste du cycle de procréation des grands pingouins ; une poignée d'images fortes qui ne sacrifient pas au goût actuel pour la belle image "léchée" et gardent en elles la trace de leur réalisation, qu'on suppose éprouvante ; une musique intriguante d"Emilie Simon qui construit avec les dialogues imaginaires - et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2011

Séance de rattrapage : "Limitless" de Neil Burger

Avec son scénario "à trous" un peu débile mais bien excitant de pure série B, son casting un peu pourrave (ce brave De Niro, qui a pris un vrai coup de vieux cachetonne une fois de plus), "Limitless" présente un intérêt relatif, qui le condamne à être le parfait divertissement inoffensif du dimanche soir. Pourtant, Neil Burger nous charme avec de belles idées visuelles pour matérialiser l'accélération intellectuelle de son héros drogué, et cela suffit un bon moment à notre plaisir... Jusqu'à ce que "Limitless" bascule du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2011

Révisons nos classiques : "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone (1969)

Qu'est qui fait que "Il était une fois dans l'Ouest" est un grand film et le reste malgré le temps qui passe ? Ce scénario parfait, à la fois classique (la vengeance comme moteur) et post-moderne (la peste capitaliste qui gangrène l'Amérique depuis sa naissance) ? Cette construction toute en ellipses brillantes, évacuant scènes de transition ou explicatives pour se concentrer sur des scènes "de bravoure", au risque de perdre un spectateur peu attentif ? Cette mise en scène qui touche régulièrement (systématiquement ?) au sublime,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 septembre 2011

Révisons nos classiques : "Pulsions" de Brian De Palma (1996))

Ça fait drôle de revoir aussi longtemps après l'un de ces polars baroques de la période post-hitchcockienne de la carrière de De Palma : on est immédiatement frappé par tout ce que "Pulsions" a de déviant, de hors normes par rapport à la production hollywoodienne, d'alors comme d'aujourd'hui. Un scénario passant le relais entre les personnages, avec d'étonnantes digressions "gratuites" (la superbe visite du musée), une méchanceté assez dégueulasse, ou en tout cas peu politiquement correcte, envers la sexualité féminine, une direction... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2011

"La Piel que Habito" de Pedro Almodovar : un film assez lamentablement foiré !

Almodovar du côté de Cronenberg ? On n’aurait pas osé y croire, mais c’est pourtant sur « Dead Ringers » plutôt que sur le Franju des « Yeux sans Visage » que lorgne « La Piel que habito » : pour la première fois (à moins que « Parle avec Elle » ait déjà été une telle tentative), Almodovar aborde son sujet préféré, le « trans-genre », sous l’angle conceptuel – donc froid - plutôt que celui du transport amoureux, ludique et enthousiaste qui caractérise son cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :