02 janvier 2009

"Largo Winch" de Jérôme Salle

L'adaptation de BDs au cinéma étant ce qu'elle est, soit un exercice des plus périlleux (on ne compte que quelques rares réussites, comme la série des "Spiderman", mais on est dans le domaine, moins complexe, du comic book), il faut reconnaître que "Largo Winch" est une vraie bonne surprise : pas de simplification du scénario - riche et passionnant, c'est la force de la BD - de Van Hamme (au contraire, on a rajouté un "twist" bien vu à celui, déjà excellent, de "L'hériter / Le Groupe W" !), un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 décembre 2008

"Le Bon, la Brute et le Cinglé" de KIM Jee-Woon

Inspiré du chef d'oeuvre de Leone (jusqu'au recopiage exact de certains plans du fameux duel à trois final !), "le Bon, la Brute et le Cinglé" est surtout un film "excessif", donc à la fois réjouissant et épuisant. Réjouissant parce que, en digne successeur des grands films de sabres des années 70, il se résume à une anthologie du mouvement, une célébration de la beauté de l'énergie, nous laissant en permanence émerveillés par la grâce de ces corps qui volent et tombent, et par l'imagination apparemment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 décembre 2008

"L'ennemi public no 1" : la fin de la saga "Mesrine" de Richet

Disons-le franchement, ce second volet du "Mesrine de Richet est décevant, surtout parce qu'il n'atteint pas à la facinante déraison du premier, et que, faute sans doute à son scénario moins protéiforme, et à son héros, moins convulsif, plus caricatural cette fois (des bribes d'humour allègent l'ambiance, mais ce n'était pas ce qu'on demandait !), il devient un simple polar franchouillard plutôt au-dessus de la moyenne. Mais ne tordons pas trop le nez : si Richet ne se révèle plus ici comme le disciple forcené d'un cinéma... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2008

"Louise-Michel", un film méchant de Kervern et Delépine

Il y a des films qui font du bien, et des films qui sont nécessaires. "Louise-Michel" est sans doute l'un des rares qui soit les deux à la fois. Alors que le système du capitalisme financier s'effondre, broyant dans sa chute des populations entières, voici enfin un film - français, de surcroît - qui ose montrer l'ignominie des uns et la veulerie des autres, et assume la nécessité de retrouver l'héritage des révolutionnaires des siècles précédents : le message est simple, flinguez les patrons indélicats, buttez les financiers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2008

"Burn After Reading", le retour des frères Coen : pas sûr que tout le monde rigole !

Si ce "Burn After Reading" ne peut que décevoir après le chef d'oeuvre absolu que constituait voici moins d'un an "No Country For Old Man", il n'en est pas moins, si l'on veut bien s'y pencher, un constat aussi fondamentalement pessimiste et formellement sec et brillant sur l'état de déliquescence de la société américaine, ou plutôt, et c'est pire mais plus juste finalement, des individus qui la composent (chacun d'entre nous peut aussi se sentir visé) : et le rire s'étrangle vite (ce qui fait que nombre de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2008

"Two Lovers" de James Gray

Il y a dans "Two Lovers" toute l'illustration du talent immense de James Gray, appliqué au scénario moins chatoyant du mélodrame quotidien, mais pas si loin que cela de ses grandes tragédies policières : on retrouve cette forme exquise, entre classicisme indémodable (l'école Coppola) et fulgurances ultra-émotionnelles (l'ouverture, grand moment de cinéma "différent", grand moment de cinéma tout court), et cette direction d'acteur, d'une simplicité et d'une justesse exceptionnelles. On ne pourra pas s'empêcher de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2008

"Mensonges d'Etat" de Ridley Scott : petite déception...

Petite déception, "Mensonges d'Etat" ne restera qu'un film "standard" de Ridley Scott, réalisateur pour le moins irrégulier (... Et qui ne se sera avéré, au final, qu'un artisan au talent sûr, certainement pas un auteur !) : là où on était en droit d'attendre, vu le titre, une analyse un peu intelligente des jeux géopolitiques de l'administration américaine au Moyen-Orient, on n'a qu'un thriller d'espionnage bien fait (Ridley Scott !), qu'on suit sans ennui... pour peu qu'on ait le goût de ce genre d'intrigue et du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 novembre 2008

"My Best Friend's Girl" de Howard Deutch, comédie sentimentale avec un peu de méchanceté bien venue...

Après l'angoisse du dépucelage chez les ados américains, l'équipe de "American Pie" (beuark...) nous propose l'angoisse du célibat chez les trentenaires : pas ragoûtant, mais quelque part, pertinent ? Alors, le meilleur de "My Best Friend's Girl" se niche là, dans cette véritable horreur d'une société ultra-normée et focalisée sur l'efficacité - amoureuse et sexuelle. Dans ce contexte, l'absolue méchanceté de nombreuses scènes, en outre grossières et hilarantes, portées par un Dane Cook qui frôle par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 octobre 2008

"Tonnerre sous les Tropiques" de Ben Stiller : un film excessif !

"Tonnerre sous les Tropiques" est indéniablement un film excessif : car Stiller, metteur en scène dont on connaît l'ambition et la perversité, réalise à la fois : 1) une critique acerbe et certainement bien vue contre de propre milieu, Hollywood et ses acteurs, réalisateurs et producteurs (le meilleur de cette satire venant - surprise ! - de l'interprétation de Tom Cruise, stupéfiant et hilarant) - 2) un film d'action efficace et ultra-violent qui est aussi une mise en abyme de tous les films de guerre commerciaux des années... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 octobre 2008

"Mesrine - L'instinct de Mort" : une surprise de taille !

Légende française, née sur le fumier puant de la collaboration et de la guerre d'Algérie, Mesrine exorcise nos fantasmes de rébellion armée, de violence quasi-nihiliste face aux normes imposées par la société. Vincent Cassel - que l'on a trop vu dans de mauvais films - a pris du poids, de la profondeur, et bouge aujourd'hui comme un acteur américain. Jean-François Richet n'a rien oublié de la haine qui l'a fait jeune cinéaste, même s'il a depuis affuté sa lame sur la pierre hollywoodienne. Le tout, Mesrine + Cassel + Richet... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]