04 février 2008

Attention ! Chef d'oeuvre absolu ! ("No Country For Old Men" des frères Coen)

Wow ! Trompé par une critique qui, soucieuse de "vendre" le film, parlait de scènes hilarantes, je me suis pris le "dernier Coen" en pleine figure... Car "No Country for Old Men" dissimule derrière son impressionnante maîtrise technique (voilà longtemps, depuis les "classiques" d'Eastwood peut-être, que je n'avais vu un film aussi bien composé, entre images sublimes, rythme et timing parfaits, interprétations ne méritant que des superlatifs) une crise existentielle d'une noirceur aigüe, qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 janvier 2008

Chantons à gorge déployée avec Johnny Depp ("Sweeney Todd")

On va toujours voir un nouveau film du couple "diabolique" Burton-Depp avec l'eau à la bouche, tant leur association est synonyme, sinon de chef d'oeuvre (il y en a eu...) mais au moins de magie. Et l'on imagine très bien nos deux larrons se réjouir de leurs dernières inventions : car si le thème du jeu est toujours le même - disons une grande histoire d'amour frustré débouchant sur un déchaînement gothique de drames sanglants -, c'est à sa forme, sans cesse renouvelée, que revient la tâche de nous surprendre et de nous... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2008

"L'Amour de l'actrice Sumako", pour poursuivre notre découverte du Mizoguchi des années 40

"L'amour de l'actrice Sumako" ne nous passionnera certainement pas en tant que "biopic" sur une actrice emblématique de l'histoire du théâtre japonais, ayant introduit la modernité envers et contre toutes les traditions de son époque, mais par la synthèse extrêmement raffinée que Mizoguchi nous offre entre mélodrame classique (l'adultère honni par la société, l'abandon de la famille, la lutte quotidienne contre la misère, la maladie et la mort prématurée, tout y est !) et démonstration technique sur le travail du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 janvier 2008

Coup d'essai, presque coup de maître (n'exagérons rien !) : "Gone Baby Gone" de Ben Affleck

Disons tout de suite qu'on ne reconnaît pas grand'chose de Ben Affleck l'acteur (largement incompétent, chair à tabloïd) chez Ben Affleck le jeune réalisateur, et que c'est une bonne surprise. Sur un scénario de roman noir impeccable (suspense, retournements de situation, ambigüités, réflexion sur la relativité du Bien comme du Mal : on est en terrain connu, balisé même, mais garant de notre plaisir...), Affleck compense ses limites de metteur en scène, malheureusement jamais loin ici des tics de n'importe quel tâcheron des polars... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2008

"It's a Free World..." Loach at his best !

"It's a Free World" est sans aucun doute le meilleur film de Ken Loach depuis l'inoubliable "Ladybird...", même si l'on n'y retrouve pas tout-à-fait la force de sa meilleure "période" : c'est que, sur le sujet plus que pertinent, mais absolument crucial, qu'est la dégradation du statut de l'humain dans nos sociétés gangrénées par le profit à tout prix, et le cortège d'horreurs qui accompagne l'immigration des pauvres, Loach centre son film sur un personnage de femme extraordinaire, qui va entraîner le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 décembre 2007

Le dernier Farrelly nous a (un peu) déçu, mais reste un film stimulant et drôle...

"La Femme de ses Rêves" nous a fait certes passer un excellent moment, entre grands éclats de rire devant quelques scènes (trop rares) au burlesque hénaurme rappelant le sublime mauvais goût des premiers films des Frères Farrelly, et délicieuse gêne face à des situations atroces dans lequel s'enferre le mâle farrellien typique (et dans lesquelles Ben Stiller excelle). Pourtant, quelque chose ne prend pas ici, entre un scénario de comédie sentimentale trop prévisible, un décor de village de vacances qui prive les Farrelly de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2007

"I'm Not There" de Todd Haynes : revoyez plutôt "No Direction Home" de Scorsese !

Fan de Dylan comme de Todd Haynes, l'un des rares jeunes réalisateurs américains qui "cherche", je me réjouissais à l'avance du concept puissant derrière "I'm Not There" : la figuration de divers aspects de la personnalité de Dylan comme de l'univers de ses chansons par des acteurs différents (un jeune noir, une femme, des acteurs d'âge différent...). Las ! "I'm Not There" échoue lourdement à nous intéresser, ses différents fragments variant de l'anecdotique (les problèmes de couple entre Heath Ledger et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 décembre 2007

"La Visite de la Fanfare" d'Eran Kolirin

Il est toujours difficile d'émettre des réserves à propos d'un film aussi évidemment "gentil" et "intelligent" - on pourrait ajouter l'adjectif "nécessaire", puisqu'on rêve ici de ce qui rapprocherait les juifs et les arabes - que "la Visite de la Fanfare", et il serait plus confortable de faire la liste, comme la majorité des critiques enthousiastes, de ce qui est réussi : la finesse de l'humour "tatiesque" de la mise en scène (merveilleuse scène de drague "pilotée"),... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 décembre 2007

Grosse déception avec "la Graine et le Mulet" !

Grosse déception que le dernier Kechiche, pourtant encensé par la critique de toutes parts : "la Graine et le Mulet" souffre clairement d'auto-complaisance après le succès mérité de "l'Esquive", Kechiche ayant visiblement été convaincu qu'il était désormais l'égal d'un Pialat, et, parti à la recherche de "la vérité", il se vautre dans d'interminables scènes inutiles et littéralement pénibles (le choix du gros plan perpétuel et de la caméra portée ne produit finalement rien). Le plus désagréable est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2007

Ne manquez surtout pas l'un des plus beaux films de 2007 : "La Nuit Nous Appartient" de James Gray

S'il n'y avait dans "la Nuit Nous Appartient" que cette abstraite poursuite en voiture sous la pluie, l'une des scènes les plus tétanisantes vues depuis des années, le dernier James Gray aurait déjà atteint les sommets de notre palmarès de l'année. Et il y a en plus Joaquin Phoenix, bloc massif d'intériorité, qui murmure et se tord de douleur ; il y a Eva Mendes, sublime, qui vit et vibre d'amour, il y a Robert Duvall qui vieillit dans la souffrance, et il y a l'horreur infinie de voir ses proches mourir par sa faute. Si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]