27 avril 2011

"Source Code" de Duncan Jones : confirmation du talent de Bowie Jr.

On avait aimé "Moon", on aimera (presque tout) autant "Source Code" du fiston Bowie, qui réussit à recycler ses mêmes obsessions (l'humain comme chair à canon au service de l'état, le vertige de la répétition et de son corollaire, la dé-réalisation) dans un thriller US aux allures de blockbuster modeste (juste ce qu'il faut d'effets spéciaux un peu "cheap" pour nous raconter correctement une histoire complexe…). Ce qui est beau dans ce film qu'on pourrait facilement accuser de recycler les idées géniales de "Un Jour Sans Fin", c'est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 avril 2011

Révisons nos classiques : "Mission : Impossible" de Brian De Palma (1996)

On sait que la plupart des films de Brian De Palma, réalisateur à la fois vraiment formaliste et faussement populaire, vieillissent extrêmement bien, et semblent même s'enrichir à chaque visionnage : "Mission : Impossible" confirme la règle, et les aspects les plus trivialement commerciaux du film - de fait, les moins réussis - comme cette fin tonitruante qui semble sortie du pire James Bond, effets spéciaux ringards inclus, se diluent à chaque fois mieux dans l'ambition conceptuelle générale : pas si loin que cela de "la Mort Aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2011

"Rango" de Gore Verbinski : surprise !

  S'il y a une chose que "Rango" fait bien, c'est nous surprendre : loin, très loin des canons du film pour enfants, Gore Verbinski nous propose une expérience assez monstrueuse (à l'image de ses personnages d'une laideur impressionnante), ne nous caressant jamais dans le sens du poil, au contraire. Entrée en matière brutale, puis montée en puissance d'une sorte de néo-western qui commence par parodier les classiques de Leone / Eastwood avant de finalement s'approprier la thématique des grands films noirs (j'ai pensé à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2011

Révisons nos classiques : "Blade Runner" (1982) de Ridley Scott

Je me souviens de ma déception en 1984 devant la trahison que constituait à mes yeux cette adaptation "clinquante" (dans le genre dark, mais bon...) du chef d'oeuvre de Philip K. Dick, "les Androides Rêvent-ils de Moutons Electriques". Et puis, les années passant, comme tout le monde, j'ai peu à peu considéré "Blade Runner" comme un film de SF visionnaire (mais quand on la compare à "Star Wars", n'importe quelle adaptation de Dick est visionnaire !), à ignorer l'interprétation pour le moins limitée d'un Harrison Ford plus dépassé... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2011

"Potiche" de François Ozon : franche réussite

Dans la lignée de son "8 femmes", déjà très réussi, Ozon persiste et signe avec ce beau "Potiche", film d'une rare intelligence dans son geste de se faire rencontrer le théâtre le plus "ringard" - celui de "Au théâtre ce soir" - avec la réalité sociale française la plus pertinente (même si l'histoire est sensée se passer à la fin des années 70), mais surtout dans la subtilité d'un second degré jamais narquois, jamais surplombant, toujours généreux envers ses personnages. D'où le plaisir plus fin qu'on pourrait d'abord croire de voir... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2011

"Incendies" de Denis Villeneuve : ne le manquez pas !

Un film canadien (québecquois plus exactement) qui évoque les déchirements du Liban, avec une "révélation finale" digne de Shyamalan ? Une mise en scène virtuose - peut-être un peu trop lyrique par instants, mais on passera sur ces quelques excès finalement mineurs -, une narration parfaite, combinant efficacité du rythme et bonne distance par rapport à des situations réellement extrêmes ? Au final, l'impression - bénie par tout cinéphile un tant soi peu blasé - de voir quelque chose de nouveau, de frais, mais également de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2011

(Séance de rattrapage) : "Bienvenue chez les Ch'tis" de Danny Boon

J'ai longtemps refusé de voir "Bienvenue chez les Ch'tis" qui, du haut de son succès "populaire", ne m'a jamais semblé bien intéressant. Et puis, vu depuis l'Espagne, le rapprochement culturel Sud-Nord, "grand sujet" du film, m'a paru plus exotique, et donc plus séduisant. Hélas, la vision de l'oeuvre maitresse de Sieur Danny Boon n'a guère fait que conforter mes préjugés : un scénario bâclé qui ne traite même pas correctement son fameux sujet, des acteurs en roue libre (Boon lui-même étant particulièrement à côté de la plaque), des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2011

"Les Femmes du 6ème étage" de Philippe Leguay : stéréotypes à tous les étages, et pourtant...

La rencontre de deux stéréotypes que tout oppose est une recette infaillible de comédie, romantique ou non, et "les Femmes du 6ème étage", film sans grande imagination, suit à la lettre son programme scénaristique tout tracé. Sauf que, pour qui a connu la France rance de De Gaulle, et qui aime la culture espagnole, comme c'est mon (double) cas, les stéréotypes ici exploités sont bien près de la vérité et ne tombent jamais dans la caricature facile pour nous tirer un rire trop gras, et c'est bien ! Si l'on ajoute l'habituelle finesse... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2011

"The Adjustment Bureau" de George Nolfi : une nouvelle adaptation de Philip K. Dick !

Par principe - et fidélité à cet auteur qui a été l'un des 2 ou 3 essentiels à mon éducation littéraire quand j'avais 15 ans - je ne manque jamais une adaptation cinématographique de P.K. Dick, même s'il est avéré que le cinéma grand public a fondamentalement du mal avec ces fictions conceptuelles étranges, dénuées d'action comme de la moindre psychologie qui permettrait de s'identifier aux personnages. Une fois de plus, et ce malgré un Matt Damon à propos du talent duquel on ne sait plus vraiment quoi ajouter, Hollywood semble ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mars 2011

(Séance de rattrapage) : "Mother" de Bong Joon-Ho, brillantissime, encore une fois...

Après "Memories of Murder" et surtout "The Host", Bong Joon-Ho n'a déjà plus rien à prouver (le réalisateur le plus doué de la jeune vague coréenne, l'un des plus grands metteurs en scène en activité dans le monde…), et si son "Mother" déçoit - un tout petit peu -, c'est qu'il poursuit dans la brillante veine de ses deux premiers films, alors qu'on attendait peut-être un passage à la vitesse supérieure (mais quelle vitesse supérieure ?)… On retrouve donc ici cet incroyable mélange de genres qui est la "marque de Bong Joon-Ho" :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :