23 décembre 2010

Révisons nos classiques : "Brazil" de Terry Gillliam

"Brazil" a été pour ma génération un film culte, auquel je n'ai toujours souscrit qu'avec une certaine réticence, la démesure - à mon sens largement incontrôlée - caractérisant la "mise en scène" de Terry Gilliam desservant largement (sans, heureusement, l'annuler complètement) la force d'un scénario kafka-orwellien, pas forcément original, mais de plus en plus pertinent. 25 ans plus tard, les outrances de Gilliam - qui pouvaient paraître d'avant-garde à l'époque - ne bluffent plus personne et irritent même encore... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 décembre 2010

(Séance de rattrapage) "Le Dernier Maître de l'Air" de Shyamalan : pour aficionados seulement ?

Il est douloureux, quand on aime autant M. Night Shyamalan que nous, de le voir s'enfoncer, film après film, de plus en plus loin de la reconnaissance publique et critique, et il faut bien admettre que "le Dernier Maître de l'Air" (adaptation de la série animée "Avatar" - le vrai) n'est pas un très bon film : le scénario parcourt en accéléré en 1 h 30 une histoire trop complexe qui aurait mérité le double de temps, les décors oscillent de la franche réussite à la laideur décourageante, les jeunes acteurs ne sont... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 décembre 2010

"Poetry" de Lee Chang-Dong : dur, sordide même, et pourtant gracieux...

"Poetry" est un pur miracle de cinéma, l'un de ces miracles qui nous redonnent la foi en "la mise en scène" - un art de nos jours négligé au profit de la toute-puissance scénaristique - et en "l'interprétation" : à partir d'un sujet à la fois mélodramatique et sordide (les tourments d'une femme vieillissante dont la vie semble se déliter, et qui trouvera en la poésie une manière sinon de vivre, mais tout au moins d'affirmer une vraie morale), Lee Chang-Dong a réussi un film d'une grâce infinie, d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2010

Revenons sur "Flamenco Flamenco" de Carlos Saura : l'avis d'une spécialiste, Inés...

"Tableaux de flamenco, lumières brillantes et son lointain mais clair, c'est la scène d'ouverture du "Flamenco Flamenco" de Carlos Saura, c'est-à-dire, pour le dire simplement, un peu plus de la même chose que ce qu'il nous amontré dans son film "Flamenco", datant de 14 ans.Bien qu'il s'agisse d'un film plus élégant, plus sophistiqué, plus épuré en définitive, Saura continue dans son incapacité à refléter l'art, ni les sentiments des interprètes (sans aucun doute les meilleurs dans le paysage du flamenco... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2010

Révisons nos classiques : "Locataires" de KIM Ki-Duk (2004)

Alors que le "printemps" du cinéma coréen n'est plus qu'un merveilleux souvenir, que KIM Ki-Duk et son stakhanovisme ne font plus la une (c'est à peine si ses nouveaux films sortent encore en Europe), on peut revoir son brillant "Locataires" avec un peu plus de recul, de perspective… et admettre que c'est un film qui survivra sans doute à l'hystérie de notre passion d'une saison pour la Corée. Mieux encore, le formalisme brillant de KIM Ki-Duk paraît aujourd'hui moins "forcé", à une époque où le brio des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 décembre 2010

"Megamind", une relativement belle surprise de la part des "créateurs de Shrek"...

Puisque de nos jours, les mêmes idées semblent déclinées en double par des studios concurrents, après le magnifique "Despicable Me", voici donc le nouveau super-méchant super-sympathique, "Megamind". Autant le dire tout de suite, on est loin de la réussite de "Despicable Me", en particulier parce que les scénaristes et le réalisateur se sont clairement laissement enivrer par la toute-puissance de leur media, nous livrant une suite harassante de scènes-catastrophes spectaculaires, et en ont oublié du coup... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2010

(Séance de rattrapage) "Crazy Heart" de Scott Cooper : alors là, je ne comprends pas...

Que d'excellentes critiques - sans compter un Oscar pour notre très cher Jeff Bridges - pour ce "Crazy Heart" qui m'a paru à moi bien pâle, bien "politiquement correct"…! D'abord, pourquoi donc un faux "biopic" pour conter la destinée d'un musicien coulé par l'alcool, et son "inévitable" rédemption ? Ensuite, quelle absence de talent dans la mise en scène, routinière et sans un poil d'inspiration, de Scott Cooper ! Et enfin, quel manque de flamme dans cette musique middle-of-the-road qu'est la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 décembre 2010

(Séance de rattrapage) "Shrek, Il était Une Fin" : c'est fini et c'est bien comme ça !

Après le désastre industriel qu'avait été "Shrek 3", la franchise Shrek, en phase terminale, me paraissait suffisamment peu attrayante pour préférer attendre la sortie du dernier chapitre en DVD. Au final, celui-ci témoigne d'un indéniable redressement, scénaristique tout au moins : en reprenant plus ou moins le principe d'une réalité alternative sans Shrek (on peut pense à "la Vie est Belle"), "Shrek 4" nous offre au moins un certains nombre de péripéties intéressantes, même si clairement, il y a ici peu... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2010

"Oncle Bonmee...", à la recherche du cinéma perdu...

C'est peu dire que le cinéma de Weerasethakul est "segmentant", comme disent les experts en Marketing : "Oncle Boonmee", on adore (d'où la Palme d'Or, amplement méritée si l'on se place du point de vue de la contribution du film au cinéma comme Art majuscule, à la frontière quand même avec "l'art moderne", sans majuscule) ou on abhorre (la grande majorité des spectateurs quittent la salle pendant la projection). Il s'agit pourtant d'un cinéma simple, qui recherche à la fois avec sérénité, voire avec... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2010

"Flamenco Flamenco" : Carlos Saura est toujours un piètre réalisateur !

Carlos Saura est un metteur en scène assez misérable, on le sait depuis longtemps, et "Flamenco, Flamenco", avec ses effets cheaps, très "carte postale", très folkloriques, très télé de nos grands-parents (ah! La pluie ridicule qui s'abat sur les danseurs, ah! Les effets de couleurs romantiques à coups de spots !) est un véritable désastre artistique. En néophyte du flamenco, je pensais néanmoins que Saura, grand défenseur de la culture espagnole, saurait rendre la grandeur, la pertinence et la flamme du flamenco :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :