14 mars 2011

"Lacrimosa" de Régis Jauffret : grande misère de la littérature française...

Je n'avais jamais lu Régis Jauffret, et, après le calvaire qu'a été la lecture de son "Lacrimosa", je ne crois pas que je le relirai de si tôt. Car si effectuer un travail de deuil est chose courante dans la littérature, et si une indéniable émotion se dégage de l'évocation "post mortem" de l'être (mal) aimé, le mécanisme pervers de la mise en accusation de la littérature qu'actionne Jauffret est d'abord déroutant (la première "fausse" mort, délirante), puis embarrassant d'artificialité (la voix de la morte qui est l'auto-critique de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2011

"D'autres Vies que la Mienne" d'Emmanuel Carrère : bonheur et créativité, l'équation impossible ?

"D'autres vies que la mienne" pose - sans le vouloir ? - une question essentielle sur l'art : doit-on forcément souffrir dans la vie pour être créatif artistiquement ? Et la réponse est loin d'être claire : car en abandonnant ses fictions cérébrales et imprégnées de ses souffrances intimes, en admettant qu'il a trouvé (enfin) le bonheur dans la vie (dans l'amour...) et que pour ce faire, il a appris à regarder la souffrance et le bonheur d'autres gens, de gens plus simples, plus "normaux" aurait-on envie de dire,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2010

"Under The Dome", le dernier (presque) chef d'oeuvre de Stephen King

A partir d'un thème très "kingien", qui s'apparente à celui de "The Mist", notre très cher Stephen nous cette fois a pondu pas loin d'un millier de pages qui s'avèrent aussi lourdes à digérer que passablement formidables. Lourdes à digérer, parce que King ne se refait pas, et qu'il a toujours cette tendance à sur-détailler chacune des situations qu'il décrit, à en rajouter des couches et des couches - souvent inutiles - de psychologie à la petite semaine et de bons (ou de mauvais) sentiments. Et pourtant, au delà... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2010

"Peur Noire" de Harlan Coben : Myron Bolitar entre San Antonio et les tendances fascisantes de Coben...

Si la série des Myron Bolitar est nettement supérieure aux polars "classiques" de Harlan Coben, malgré le tissu d'invraisemblances encore plus épais qui la recouvre, c'est bien à cause de l'humour grossier qui nous est servi à la pelle, du langage trivial utilisé, et de la galerie de personnages truculents, toutes choses qui pourraient rappeler ce que Frédéric Dard faisait avec ses "San Antonio"... Sauf que, malheureusement, Coben s'arrête avant de franchir la frontière du mauvais goût. Et que son très... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2010

Découvrir Jonathan Coe avec "La Pluie, Avant Qu'elle Tombe"

Découvrir Jonathan Coe à travers de "La pluie, avant qu'elle tombe" est sans doute une aberration, ce livre constituant une exception notable (une voix féminine, un livre sentimental) au style qui l'a rendu célèbre (a priori il me semble humoristique et corrosif). Bon, ceci posé, voici un roman enchanteur jusqu'à ses dernières pages, qui se risquent à de ridicules paris "surnaturels" qui rappellent les pires effets des romans à l'eau de rose dont nos compagnes sont si friandes... mais heureusement un tout dernier... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2010

"Miserere" de Christophe Grangé : mais pourquoi donc continue-t-on à le lire ?

Je dois avouer que les précédents Grangé avaient épuisé ma patience, à force d'intrigues surréalistes et de scènes d'horreur difficilement supportables : la fascination "intellectuelle" pour le "Mal" de notre seul vrai auteur français de thrillers grand public dissimulait de plus en plus mal une grande complaisance envers des scènes sadiques difficilement justifiables. Quand "Misere" commence, on se dit qu'on tient peut-être là un digne successeur du "Vol des Cigognes" ou des "Rivières... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 août 2010

"Un Roman Russe" d'Emmanuel Carrère

Après avoir suivi avec bonheur Emmanuel Carrère dans ses romans ou essais fortement "conceptuels", qui le voyaient travailler le réel au moment où celui-ci se délite sous la puissance pertubatrice de l'esprit humain (un peu comme chez P.K.Dick, sauf que chez Carrère, la souffrance est plus aiguë et l'horreur est littéralement inévitable), j'étais un peu inquiet de lire un ouvrage apparemment totalement autobiographique. Or "Un Roman Russe" est tout aussi théorique que "l'Adversaire" ou "la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 août 2010

"Je suis très à cheval sur les principes" de David Sedaris : quand l'humour est ennuyeux...

Sedaris a plutôt une bonne réputation, en tant que stand up comedian (ce beau métier d'artiste typiquement américain) et "écrivain" (en fait, ce sont ses sketches qu'il me paraît mettre en forme dans ses livres, mais je me trompe peut-être...). Pourtant, lire dans son intégralité "Je suis très à cheval sur les principes" s'est avéré pour moi une épreuve, dont j'ai eu du mal à voir la fin (et on ne parle que de 330 petites pages !). J'admets que lire un humoriste, quel qu'il soit, dans une version traduite est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2010

"Le verdict du plomb" de Michael Connelly : presque un retour de forme...

Avec ce "Verdict du Plomb", Connelly, dont on admet tous, fans ou pas, la fortune fluctuante depuis une bonne dizaine d'années, semble retourner à ses sujets classiques, extrêmement techniques et crédibles, et à la forme appliquée, tenue, qui avaient fait son succès dans ses premiers livres. Ce livre comblera donc ceux qui, comme moi, apprécient la profonde connaissance de son sujet (L.A., sa police et sa justice) que l'ex-journaliste sait déployer avec minutie dans ses meilleurs livres. D'autres trouveront le livre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 juin 2010

"Sans un mot" de Harlan Coben

Avec "Sans Un Mot", Coben renouvelle partiellement sa thématique habituelle, largement engluée dans l'éternel retour des secrets de famille, et dans les pièges d'un passé resurgissant... Reste que le vieux fond réactionnaire de Coben est bel et bien là, caché (mais pas trop) derrière son puritanisme bien pensant : l'Internet, c'est dangereux, le sexe hors de l'amour, c'est pervers, etc. etc. Le tout s'avère fatigant, sans même parler de la volonté de tout résoudre, tout relier à la fin, alors que l'un des charmes du sujet de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :