25 octobre 2009

"Just After Sunset", un superbe recueil de nouvelles de Stephen King

Avec le temps, je m'étais un peu lassé de Stephen King, même si je dois dire que ma lassitude était née surtout d'un seul très mauvais livre, "Cell", qui, à partir d'une belle idée, dégénérait gravement en scènes gore gratuites et mal maîtrisées. Et quelle meilleure manière de retrouver - après quelques années "d'abstinence" - le talent d'écriture de l'ex-maître du thriller horrifique qu'un nouveau recueil de nouvelles, c'est-à-dire, honnêtement, le type d'ouvrage où seuls les plus grands excellent ? Fulgurance des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2009

"La Ballade de l'Impossible" de Haruki Murakami

"La ballade de l'impossible" - beau titre curieusement en décalage avec le thème apparent du livre de Murakami - est ce qu'on appelle aujourd'hui un roman "déceptif", c'est-à-dire trompeur, qui a en outre un drôle d'effet sur son lecteur : voilà un livre où il ne se passe pas grand chose, mais qu'on dévore comme un thriller. C'est aussi un livre assez classique "d'apprentissage" de la vie - qu'on imagine autobiographique - dans une veine assez Salingerienne (c'est l'une des deux références sur la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2009

"Twilight" de Stephenie Meyer

Il y a toujours derrière les vrais best sellers globaux quelque chose de bêtement essentiel, un stimulus qui fait que les foules répondent en masse, fascinées. Si "Twilight" est le livre (la série, plutôt) de millions de post-adolescentes (ou d'adultes, hi hi hi) dans le monde, ce n'est certainement pas de par sa réappropriation relativement soft du mythe du vampire (très à la mode, ça, le vampire, en ce moment...), mais bien parce que tout ce fatras de poncifs dont Bram Stoker aurait probablement honte sert avant toute... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 août 2009

"La Moustache" d'Emmanuel Carrère

LmOn sait Emmanuel Carrère passionné par P.K. Dick, et dès lors, on peut lire "La moustache" comme une interprétation "à la française" des célèbres basculements de la réalité chers au génie américain... "A la française", car explorant avec une délectation perverse les tourments psychologiques provoqués chez ses victimes un tel basculement. Jusqu'à une conclusion littéralement insoutenable, mais parfaitement cohérente, puisqu'en trouvant une sortie au cauchemar des "univers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2009

"Millenium 3 - La Reine dans le Palais des Courants d'Air" de Stieg Larsson

Bien, au risque de désespérer encore plus les fans de "Millenium", j'ai du mal à défendre le troisième tome d'une trilogie interminable qui battait déjà violemment de l'aile avec les délires aberrants du second épisode d'une invraisemblance qui touchait au ridicule. Hormis son épilogue grotesque (le combat entre Lisbeth et son frère Terminator), Larsson a un peu redressé la barque en focalisant la "Reine dans le Palais..." sur le travail policier et administratif des différentes équipes d'investigation.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2009

"Odd Hours" de Dean Koontz : le pire livre que j'aie jamais lu ?

1 minute pour choisir un bouquin avant d'embarquer à l'aéroport. Nb 1 NY Times Best-seller ? Dean Koontz ? Bon, ce n'est pas Stephen King, mais je me souviens quand même de quelques bouquins acceptables de lui lus il y a 10 ou 20 ans... Alors, va pour "Odd Hours" ! Et puis, et puis... Voilà, comme je n'aime pas ne pas terminer un livre... je me suis payé des heures de galère, avec ce p. de livre qui me tombait des mains. Une véritable horreur, une souffrance interminable, sans doute l'un des pires livres que j'aie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2009

"Les Amants du Spoutnik" de Haruki Murakami : Antonioni chez les fantômes japonais

Du côté d'Antonioni, Murakami nous parle ici de l'ncommunicabilité fondamentale entre les êtres (ces spoutniks qui gravitent lentement sur des orbites différentes, rendant toute vraie rencontre impossible), et du brouillage des sentiments, ses personnages semblant tous plus ou moins prisonniers d'une apathie émotionnelle empêchant la réalisation de toute véritable histoire d'amour. Mais comme Murakami est japonais, il ne résiste pas - et pourquoi le devrait-il ? - à la tentation de faire de son triste conte de triangle amoureux une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2009

"Dans les Bois Eternels" de Fred Vargas : le meilleur pour l'instant ?

Eh oui, surprise ! Moi qui n'aime guère Fred Vargas en général (trop maniérée, trop artificielle, trop "littéraire" au sens français / désuet du terme, trop outrageusement "poétique", elle me hérisse un peu, la mère Vargas...), mais qui continue par habitude à lire ses livres, en voici deux de suite que j'aime bien : car après le salutaire détour québecquois de "... Neptune", "Dans les Bois Eternels" me paraît ni plus ni moins comme ce qu'elle a fait de mieux à date. Pourquoi ? Eh bien sans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juillet 2009

"La Route" de Cormack McCarthy

A bien y réfléchir, je n'irai jamais recommander la lecture de "La Route" de Cormac McCarthy à aucun de mes amis. Non pas que ce livre soit mauvais. Non, il s'agit même probablement de l'un des livres les plus impressionnants, les plus intelligents que j'aie lu depuis de nombreuses années. Le problème, c'est que lire les courtes 250 pages qui le composent s'apparente à la pratique d'un sport extrême, mais aussi probablement effroyablement destructeur : il n'est pas rare d'avoir à s'interrompre, disons toutes les 50 pages,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2009

"La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette" de Stieg Larsson

"Millenium" se poursuit avec ce deuxième tome dans un registre assez notablement différent du premier - et brillant - ouvrage, et, même si ce nouveau pavé se dévore aussi ardemment que son prédécesseur, qu'on me permette de le trouver quand même assez léger ! C'est que Larsson a visiblement réalisé qu'il avait inventé avec Lisbeth un personnage littéralement génial - dont il était visiblement lui-même aussi amoureux que tous les hommes - ou presque - de son roman (et que bientôt tous les lecteurs du monde entier,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,