23 juillet 2008

"Doggy Bag Saison 3" - malaise de la troisième saison

A sa "3ème saison" de Doggy Bag, Djian navigue désormais sur des eaux bien balisées au cours des 2 premières saisons, et la première "série TV écrite" (à moins qu'il ne s'agisse plus prosaïquement du scénario d'une future série TV "française à l'américaine"...), n'échappe pas aux travers habituel des saisons 3 : entre poursuite routinière des différentes intrigues construites jusque là et tentatives un peu rocambolesques d'additioner de nouveaux fils au récit - trop vite avortées (voir ha ha les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juillet 2008

"Brésil" de John Updike

J'ai toujours eu envie de lire Updike, et commencer par un livre traversant (en un aller et retour systématique) d'Est en Ouest le pays que j'aime me paraissait une bonne idée (mêlée d'un peu de crainte, quand même, car qu'est-ce qu'un Américain peut comprendre au Brésil ?). Sur ce point-là, pas de déception : si "Brésil" se termine quelques années avant ma propre découverte du pays, il est parcouru d'une justesse essentielle dans sa description des lieux comme des gens, qui m'a évidemment ravi au plus point. Et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2008

"Slam" de Nick Hornby

Que peut donc nous enseigner un "roman d'apprentissage", genre auquel se rattache ce "Slam" d'un Nick Hornby toujours aussi précis et touchant (un peu moins hilarant, peut-être, mais le sujet se prêtait-il à son habituel humour absurde ?), alors que nous avons largement passé l'âge du héros (15 ans !) ? Bien sûr, chacun d'entre nous trouvera dans l'enfer vécu par Sam entre sa culpabilité de fils non désiré et son destin inévitable de père précoce, des échos à sa propre situation émotionnelle et familiale ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 mai 2008

Connelly de nouveau au top avec "Echo Park"

En lisant ce magnifique "Echo park", je me suis rendu compte que depuis plusieurs années - au moins 5, sinon plus - je m'étais habitué à des livres nettement inférieurs aux "Poète" et "Créance de Sang" qui avaient établi Connelly comme un auteur majeur du polar moderne. Et le voilà maraudant sur les terres d'un Ellroy (serial killer + Hollywoodland + magouilles politiques), avec un récit à double fond des plus séduisants, combinant réalisme (toujours l'une des grandes forces de ses livres, cette... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 avril 2008

"Doggy Bag - Saison 2" de Philippe Djian

"Voilà le genre de situation dans laquelle on se retrouvait lorsqu'on était assez stupide pour penser que ces choses-là n'arrivaient qu'aux autres, se dit-elle." Fin du livre, fin de la saison 2 de la "Série TV sur papier" de Djian. Vous parlez d'un "cliffhanger" ! Il faut reconnaître que cette seconde saison, si elle n'apporte sans doute pas assez de nouveautés par rapport à la première - pas vraiment de nouveaux personnages ni de nouvelles extensions scénaristiques -, permet de constater que Djian... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 avril 2008

"La Triste Fin du Petit Enfant Huître" de Tim Burton

Grand fan de Tim Burton, j'avais à l'époque - il y a 10 ans déjà - laissé passer l'occasion de lire son premier (et unique à date, je crois) livre, "La Triste Fin...". Erreur réparée aujourd'hui, et avec d'autant plus de satisfaction de ce petit recueil de poèmes (en anglais et en français dans l'édition 10/18, avec une traduction habile de Belletto) jette un éclairage nouveau sur les films de celui qui reste l'un de mes metteurs en scène préférés. Il faut dire aussi que chaque poème est illustré par un ou plusieurs dessins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2008

"Doggy Bag - Saison 1" de Philippe Djian, ou comment la série TV devient genre littéraire...

Djian n'a rien d'un grand écrivain... D'ailleurs, comme je l'ai déjà écrit un jour, on dirait bien que la France n'a plus aujourd'hui la culture, la langue ou simplement les sujets qui pourraient donner naissance à un nouveau Camus, Sartre, sans parler d'un Céline ou d'un Proust... Djian écrit plutôt de bons bouquins de gare que le cinéma français transformera en de mauvais films, et même de fort acceptables paroles de chansons que Stephan Eicher chevrotera à l'envi. Djian a d'ailleurs toujours voulu écrire l'équivalent... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2008

Pourquoi lit-on les polars de Harlan Coben ? ("Du Sang sur le Green")

Oui, pourquoi lit-on ce genre de livres (romans de gare, selon la dénomination habituelle... péjorative, mais bien objective, car voici un livre forcément acheté dans un Relay de la Gare du Nord et littéralement "dévoré" en deux allez-retours en TGV...) ? Parce que lire des polars bien construits est finalement une sorte de sudoku en plus plaisant (les frissons en plus de la gymnastique intellectuelle...) ? Parce que le crime est définitivement l'activité humaine la plus fascinante ? Parce que, tout simplement, on trouve entre ces... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2008

"Lunar Park" de Bret Easton Ellis

Je tiens pour ma part Bret Easton Ellis pour l'un des écrivains les plus importants de notre génération, autant pour son talent sidérant - ses phrases sont parmi les plus évocatrices, ou plutôt ensorcelantes que j'aie jamais lues - que pour sa détermination à traiter l'un des sujets les plus essentiels : l'impact des changements de société sur la psyché, l'identité, voire le corps de l'individu. A part JG Ballard hier et Houellebecq aujourd'hui (et évidemment Cronenberg au cinéma), qui y a-t-il qui questionne aussi... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2007

"La Défense Lincoln" de Michael Connelly

Je suis Michael Connelly depuis les tous débuts de sa célébrité, et les géniales premières aventures de Harry Bosch, et il faut bien avouer que, avec le temps, quelque chose s'est dilué, s'est défait, et qu'on achète aujourd'hui le nouveau Connelly chaque année comme dans un réflexe automatique, quasi pavlovien, Alors qu'il fut une époque où je me fendais d'une somme non négligeable pour lire le livre dès sa sortie, je suis désormais tout à fait satisfait d'en attendre la sortie en "poche". Bref, face à l'érosion du temps,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,