21 juillet 2008

"No Hidden Path" : Neil Young live à Rock in Rio (Madrid le 27 Juin)

Ceux d'entre nous qui étaient au Grand Rex pour le dernier passage de Neil Young à Paris ne l'oublieront pas de si tôt : "No Hidden Path" est la nouvelle grande chevauchée épique du cheval fou Neil Young (bon, Crazy Horse n'est pas sur le coup, mais vous comprenez l'idée...), et la version de 26 minutes qui clôtura (*) le 27 Juin dernier le set de Rock in Rio Madrid (diffusée par TVE2, disponible sur le Net) ravive nos meilleurs souvenirs. Avec une mélodie enchantée comme Neil en pond une ou deux par album, pas plus, avec ce... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:58 - - Permalien [#]
Tags :

12 mai 2008

Le 3 Juin 2005, R.E.M. sublime sous la pluie...

Jusque là, il s'agissait d'un concert ordinaire de R.E.M., groupe merveilleux légèrement assoupi au sommet de son triomphe planétaire. Et, sur "Electrolite", des torrents d'eau s'abattent sur le festival Rock Am Ring, noyant non seulement le public mais, c'est moins fréquent, la scène et les musiciens, qui continuent à jouer. Le maquillage conséquent de Michael Stipe se met à dégouliner, et la tristesse de la chanson se matérialise littéralement en larmes de peinture bleue. "Orange Crush" : l'anathème vengeur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:23 - - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2008

"Gilt Complex" de Sons & Daughters : la plus belle déflagration rock de ces derniers mois

La première fois que j'ai entendu le riff de "Gilt Complex", puis le démarrage insensé de la voix sur une mélodie qui arrache tout sur son passage, avant même que Sons & Daugthers déboulent à fond la caisse dans le tunnel de la mort du refrain, je me suis senti comme Jeanne d'Arc : j'entendais littéralement des voix qui me disaient de continuer à porter haut et fort les couleurs du rock'n'roll. Qui ne mourra jamais c'est sûr maintenant. Cette tempête, cette tornade, cette bénédiction absolue, cette ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:39 - - Permalien [#]
29 mars 2008

"Notre Besoin de Consolation est Impossible à Rassasier" des Têtes Raides

Il y a dans le dernier album des Têtes Raides, "Banco", par ailleurs moyen parce que marquant une régression inattendue vers les rivages de la chanson française post-Brassens après deux albums de transe rock bruitiste, et également tiède et mal produit, 20 minutes dévastatrices. Même si Christian Vincent et sa bande n'y sont pas pour grand'chose. "Notre besoin de consolation est impossible à rassasier" est un texte cinglant, violent, terrible, de Stig Dagerman, sur le "sens de la vie" (j'en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:02 - - Permalien [#]
01 février 2008

"On My Shoulders" de The do

Depuis que la musique est devenu vecteur fort d'image, nombre d'artistes doivent leur succès rapide à une pub qui aura su accrocher l'oreille de tous. C'est tout le mal qu'on souhaite à The do, dont le "On My Shoulders" entêtant a illustré une publicité, aussi "cliché" que finalement pertinente, sur le bonheur d'écrire sur du vrai papier - Clairefontaine, bien sûr ! Et la voix d'Olivia B, "magnétique et sexy" (pour reprendre d'autres clichés, ceux de la presse rock), rampe - plutôt qu'elle ne... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 04:45 - - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2008

QOTSA au festival de Hove (Norvège) le 26 Juin 2006

Quand on considère, comme moi, que Queens of the Stone Age est l'un des groupes les plus importants et novateurs de ces dernières années, il est difficile de ne pas ressentir un peu de frustration devant les prestations scéniques de la troupe de Josh Homme, et qui plus est, de leurs enregistrements live. Sur scène, la brutalité autiste de la musique, alliée à la concentration des musiciens sur l'aspect "technique" de celle-ci, fait que l'on ressent en général peu de "jouissance" - malgré les régulières... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:24 - - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2007

Hommage à Of Montreal : "The Past is a Grotesque Animal"

Assisterait-on, en 2007, à un début de retour du "Krautrock" ? C’est en tous cas une surprise, au milieu du magnifique dernier album de Glam Rock et de Surf Pop psychédélique de Kevin Barnes, que de découvrir ce « Past.. », lente montée hallucinée et hallucinante vers la transe, sur une boucle de synthé, portée par des « ouh ouh » qui – second degré – attisent forcément notre sympathie pour le diable... Certains pourront trouver cela prétentieux (Barnes cite quand même Bataille), voire déprimant (il reste quelque chose dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:29 - - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2007

Arcade Fire à l'Austin City Limits Music Festival le 15 Septembre dernier

Est-il possible de s'améliorer quand on est déjà au sommet ? Arcade Fire, sur scène à Austin le 15/09/07, apporte sa réponse : depuis le début de la tournée "Neon Bible" et le mémorable concert de l'Olympia, Arcade Fire a tourné, tourné, et rôdé son spectacle jusqu'à en faire une redoutable machine de guerre, où chaque morceau est désormais joué au paroxysme de sa puissance émotionnelle : impossible d'empêcher l'accélération cardiaque, les larmes aux yeux, les mouvements frénétiques, face à cette musique extériorisant de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:39 - - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2007

Et vous, vous n'aimez pas les grandes chansons punks ?

Mais quelle mouche nous a donc piqués entre 76 et 77 pour que le punk rock, joué à fond la caisse par une bande d'excités, nous fasse toujours autant d'effet, plus de 30 ans plus tard ? The Hives ont eux aussi été contaminés, même s'ils sont Suédois et même s'ils ne devaient pas être très vieux à l'époque. Et "Won't Be Long" ressemble à l'éternelle fontaine de jouvence, quelque part entre les canons inusables du rock selon les Pistols et la fièvre hilarante du garage des Fleshtones : on hurle en choeur sa mélodie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:35 - - Permalien [#]
07 décembre 2007

Hommage à Electrelane : "Eight Steps", morceau phare de l'album "Axes"

Quelque fois, à force d'écouter des mélodies parfaites qui infusent de la joie dans le coeur ou de vibrer sur des rythmes purement "bestiaux", on oublie que la musique peut faire des dizaines d'autres choses, comme par exemple dessiner des paysages mentaux dans lesquels il fait bon se perdre, comme pour mieux se retrouver comme être humain (roseau pensant ?). Electrelane, entre tradition krautrock et tentations post-rock (étiquettes, étiquettes) offre ce genre d'errance, entre une structure rythmique... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:59 - - Permalien [#]