10 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 6, pas de relâche dans le monde obsédant d'Ami !

Nous voilà donc décidément bien scotchés en 2014, sans flashbacks cette fois, à notre grande tristesse. Le défi, dans ce genre de circonstances, est évidemment de reconstruire sa relation avec de nouveaux personnages, qu'on a naturellement tendance à trouver moins fascinants que ceux des premiers tomes. C'est compter sans l'habileté narrative de Urasawa, qui a tôt fait de nous embarquer dans une nouvelle intrigue, et de reconstruire des liens avec le passé (réapparition habile de personnages secondaires, voire d'un... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 septembre 2008

Au firmament du 7è Art : "Les Contes de la Lune Vague Après la Pluie" de Mizoguchi

Revoir "les Contes de la Lune Vague" aujourd'hui, alors que notre connaissance et compréhension du cinéma nippon "classique" et de Mizoguchi en particulier a été multipliée, nous expose à une vraie surprise : si l'on retrouve, éblouis, le sens - indiscutablement génial - de la mise en scène et de l'image du grand maître, le film - considéré, rappelons-le, comme l'un des plus grands chefs d'oeuvre du 7e Art - surprend encore par la complexité presque "théorique" de sa narration - pleine d'ellipses - comme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 septembre 2008

"Martyrs" de Pascal Laugier : une erreur...

A force de rechercher le jamais vu, le jamais encore "expérimenté", on finit par tourner "Martyrs", ou au moins, pour le commun des mortels, à aller le voir... Et puis, on regrette quand même salement d'être tombé dans le piège, et ce d'autant que le film n'est pas dénué d'ambitions : interroger la barbarie absolue de la torture (les images des camps de la mort reviennent, mêlées à tant d'autres abominations "modernes"), mettre le fanatisme religieux - fût-il adossé à une approche pseudo-scientifique de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
07 septembre 2008

"Comme les autres" de Vincent Garenq, un film honorable, ce n'est pas si courant...

"Comme les Autres", avec la grâce de son scénario aux multiples rebondissements émotionnels, qui emmènent le film sur des territoires moins convenus qu'on peut le craindre, et avec la subtilité de son interprétation (Lambert Wilson presque aussi brillant que chez Resnais, la jeune Pilar bouleversante), est comme un (petit) rayon de soleil dans un cinéma commercial français largement sinistré depuis deux bonnes décades. Voici un film qui parle de nous, de l'état du couple et du désir (d'enfant, de l'autre) au sein de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2008

Exotic Creatures of the Deep, le dernier Sparks

Ron : "Qu'est-ce que tu as à faire cette tête-là ? Est-ce que c'est encore la faute de ta petite amie, celle qui est fan de Morrissey ?" Russell : "Ah, celle-là, ne m'en parle pas, si elle avait pu, elle m'aurait bien mis "enceint" ! Non, à force de croire toutes les conneries que je chantais, à espérer le retour perpétuel de la Renaissance, je n'ai plus qu'une envie : l'éradiquer à tout jamais de ma vie avec Photoshop !". Ron haussa les épaules : "Alors, je ne comprends pas où est le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 5, Qu'est-il donc arrivé le 31 Décembre 2000 ?

Ce cinquième volume de "20th Century Boys" fournit toutes les preuves du pur génie d'Urasawa, comme résumé en ces 200 pages brillantes. Il commence par retourner sur les chemins buissonniers de la mélancolie, prenant son temps pour nous narrer la reconstitution de la "petite bande" originale, finalement en piste pour "sauver le monde". Puis, le temps de l'action arrive, celui de la violence, du désespoir : la fin du monde va advenir - ou plutôt le grand bain de sang - sauf que... Et là, cut !... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 04:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2008

Déconcerté par le premier tome de "Kitaro le Repoussant"...

Enfant-zombie sorti du ventre de sa mère enterrée et accompagné de son père réduit à un oeil qui parle, combats titanesques entre Dracula, le monstre de Frankenstein et Coton Volant, entité constituée par une bande de tissu, humains transformés par des mains invisibles en arbres desséchés,... "Kitaro le repoussant" est une oeuvre totalement déconcertante, mêlant tradition japonaise (les yokaï, comme dans le sublime "NonNonbâ") et modernité farfelue (à peu près tout le reste) au sein de récits largement frappés... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2008

Que reste-t-il de notre adolescence ? Pas "Meddle" du Pink Floyd, en tout cas !

Il y a des madeleines qui s'éventent avec le temps, soit parce qu'elles ont mal été conservées, soit parce que, décidément, il y a une part du passé qu'il vaut mieux ne pas évoquer, sous peine de déception. "Meddle" était dans ma mémoire le meilleur disque du Pink Floyd, sans doute leur seul grand disque "classique" avant la terrible trahison de "Dark Side of the Moon" et son triomphe planétaire décérébrant. Réécouté au XXIe siècle, il ne reste plus grand chose de cette musique qui m'avait accompagné à 14... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2008

"20th Century Boys" - Vol 4, virtuosité narrative et manipulations...

Le quatrième volume de "20th Century Boys" nous emmène temporairement loin de Kenji, derrière un nouveau (et superbe) personnage, qui introduit une dimension plus classiquement "hollywoodienne" - donc un peu artificielle - dans le récit : Shôgun, "l'homme de Bangkok", est un héros beaucoup plus traditionnel, solitaire et froid, rompu aux Arts martiaux, vaguement invincible, et son combat contre les méchants proxénètes et trafiquants de drogue - pour plaisant qu'il soit - n'est pas exempt de sa dose de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 septembre 2008

"L'Empreinte de l'Ange" de Safi Nebbou : dommage, mille fois dommage !

Le meilleur de "l'Empreinte de l'Ange", c'est son héritage hitchcockien, magnifiquement assumé dans une poignée de scènes très réussies, et en premier lieu celle du ballet, qui renvoie évidemment le spectateur au suspense symphonique de "l'Homme qui en Savait Trop" : dans ces moments-là, Safi Nebbou fait vraiment acte de mise en scène, et emporte le morceau. Malheureusement, même s'il y a une vraie habileté dans le film à éviter les poncifs du mélodrame familial - sur un sujet aussi case-gueule, ce n'était pas... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]