07 mai 2007

"Nature morte" ou "Encore de la Vie" ? - Still Life de Jia Zhang-Ke

"Still Life" poursuit le travail politique - unique en Chine, tout au moins vu d'ici - mené par Jia Zhang-Ke, de réflexion sur la profonde transformation de la société chinoise s'ouvrant au monde et à la modernité (tout en demeurant le pays d'une bureaucratie communiste cruelle !) : comme "A l'Ouest des Rails" de Wang Bing, "Still Life" parle du lien social défait et de la simple humanité qui se délite sous les coups du Politique. Zhang-Ke emprunte cette fois la forme brute du documentaire, ou tout au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2007

Un message à Monsieur le Président de la République...

... de la part de notre ami Johnny (le vrai Johnny !) :
Posté par Excessif à 06:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 mai 2007

Faudra-il entamer à nouveau "la Complainte du Partisan" ?

En écoutant la nouvelle version du "Songs from a Room" de Cohen, qui ressort ces jours-ci, je suis tombé sur "The Partisan", et je me suis souvenu que ce 45 tours, comme on disait à l'époque, avait été l'un de mes premiers disques, alors que je devais avoir 12 ans. Il avait alors tourné et tourné sur mon électrophone (cela s'appelait comme cela, si si !), ce qui fait que, trente-sept ans plus tard, je connais encore chaque mot, chaque arrangement de cette magnifique - et je pèse mes mots - version de la célèbre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mai 2007

Un "must" dans la vie de tous les "excessifs" : les Violent Femmes sur scène en 1985

Qui se souvient encore en 2007 des "Violent Femmes" ? Pas mal "d'excessifs" dans mon genre, je suppose, pour peu qu'ils aient eu la chance d'assister en 1985-1986 à un concert de ce groupe, soit à la fois l'un des plus terrifiants et les plus drôles qu'il nous ait été donné d'entendre et de voir dans notre longue - trop longue ? - vie de rocker.A l'Eldorado, début 1986, j'avais été pour ma part ébloui. J'ai retrouvé mes notes de l'époque, et voici ce que, éberlué, et bluffé, j'avais écrit : « Le meilleur concert... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2007

Cinéphilie de la perversion, perversion de la cinéphilie : "Marnie" de Hitchcock

Plus de 40 ans après, "Pas de Printemps pour Marnie" reste l'un des films les plus tourmentés de Hitchcock, voire les plus malaisants pour le spectateur, incapable tout au long des 2 heures que dure "la torture" que s'inflige le Maître (dévasté par sa propre passion obsessionnelle pour Tippi Hedren, érigée comme ultime symbole de toutes les blondes frigides qu'il rêve de faire jouir et n'a même pas le droit de toucher) de comprendre à quoi il assiste : un thriller psychanalytique ? (mais les jeux freudiens... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2007

Séance de rattrapage : Kanzo Sensei de Shohei Imamura

Dédié par Imamura à la mémoire de son père, médecin de famille qui, comme le "Dr. Akagi" - et comme le lapin d'Alice courant après le temps - voyait le sacerdoce du médecin de famille comme un combat permanent, voici un film aussi rageur qu'enchanté sur la résistance contre la bêtise et l'ignorance. Une bêtise et une ignorance symbolisée ici par la pouvoir nippon (et son armée), refusant de se rendre en 1945 alors que la guerre est perdue, et entraînant son peuple dans le malheur, symbolisé pour ce petit docteur obsédé et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2007

Babe, I'm On Fire !

Ceux qui, comme moi, on fait confiance aux critiques généralement élogieuses et ont acheté le récent double DVD Live de Nick Cave & The Bad Seeds ont été largement échaudés - comme moi, j'imagine - par des concerts assez tièdes (si je peux oser le paradoxe), loin de la flamme et de la furie d'antan. Difficile en particulier de ne pas périr d'ennui devant le morne spectacle donné à l'Hammersmith Appolo en 2003, où les morceaux lents se succèdent à notre plus grande consternation. Leur bonheur, les vieux fans excités et excessifs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2007

Parution en DVD de l'un des meilleurs films de l'année dernière : "Les Fils de l'Homme"

Peu de gens avaient été voir "Les Fils de l'Homme" en salle, malgré des critiques excellentes, sans doute parce que, loin des stéréotypes de la S.F. / spectacle hollywoodienne, le film de Cuarón nous confrontait brutalement avec, sinon notre présent, tout au moins avec le futur quasi certain que notre inconscience nous prépare : la pollution que chie le système, l'égoïsme terminal des nantis, le rejet brutal de la misère à notre porte, le terrorisme bas du front des damnés, rien de ce que montre le film ne nous est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 avril 2007

Séance de rattrapage : "Nouvelle Cuisine" de Fruit Chan

Ne connaissant pas le travail de Fruit Chan, réalisateur réputé d'une hypothétique nouvelle vague de Hong Kong, j'attendais beaucoup de sa "Nouvelle Cuisine", extension d'un précédent court-métrage remarqué. Malheureusement, je suis resté sur ma faim (!), tant Chan ébauche trop de thèmes, explore trop de voies, pour les laisser tomber ensuite au fil d'un film qui ne tient pas ses promesses. Le filmage est d'une élégance qui frôle le maniérisme, et cette lumineuse beauté (des acteurs, des plans), sensée souligner la plongée... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 avril 2007

Neil Young au Ryman Auditorium de Nashville en 2005 (le film de Jonathan Demme)

Jonathan Demme est auréolé de sa réputation de réalisateur du meilleur film de concert à date ("Stop Making Sense"), et Neil Young fut l'un des showmen les plus extraordinaires du Rock. Mais le Loner est en 2005 à la veille d'une grave opération au cerveau, et son retour à Nashville, entouré d'amis fidèles, est un peu cinématographique adieu aux armes acoustique, emprunt d'une nostalgie parfois réactionnaire ("c'était mieux avant"). Que peut faire Demme dans cette ambiance assez compassée, où les chansons dans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :