22 avril 2007

Secs comme des rateaux ! (The Rakes à l'Elysée Montmartre le 21 Avril)

Alors que l'été permanent du réchauffement planétaire continue à s'éterniser sur Paris, les kids (du genre féminin, de plus en plus, aux concerts Rock "qui bougent") sont là tôt ce samedi après-midi devant l'Elysée Montmartre, au point que ce ne sera que de justesse que Gilles nous arrachera une place au premier rang, très à gauche, bien à côté de la sono. Qu'importe, à l'Elysée Montmartre, on se fait très rarement déchirer les oreilles par le niveau sonore, même si ce soir, la balance aura été particulièrement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 avril 2007

Plus longue sera la chute...

"Can I explain why I wanted to jump off the top of a tower-block ? Of course I can explain why I wanted to jump off the top of a tower-block. I'm not a bloody idiot." Soit les deux premières lignes du ravissant et dévastateur (oui, les deux à la fois) dernier livre de mon très cher Nick Hornby, c'est-à-dire d'une petite merveille qui rassurera tous ceux qui ont un jour contemplé la possibilité de se jeter du haut d'une tour, ou d'un pont, pour en finir avec la vie. Mais qui les fera hurler de rire aussi. D'ailleurs, même si... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2007

T'en as pas marre d'être sexy ? (CSS à l'Elysée Montmartre le 18 avril)

Mauvaise pioche que le triste Elysée Montmartre pour une musique aussi festive et déjantée que celle de CSS (Cansei de Ser Sexy) : son beaucoup trop faible et distance avec le public, créée par la scène rehaussée,... dur dur pour le fun ! Ceux qui en feront les premiers les frais, ce seront les nanas sexy (elles...!) et les mecs allumés de Tilly and the Wall, qui, au fil d'un lent effondrement de 40 minutes - de l'amusement à l'ennui profond -, nous prouveront qu'il ne suffit pas de faire crier "Fuck" au... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 avril 2007

Frissons...

"Miss Pas Touche" restera l'un des grands plaisirs de l'année BD, le genre de livre que l'on a envie de faire partager à tous ses amis et amies : le dessin de Kerascoët, assez proche de Sfar - sans peut-être l'élégance de ce dernier -, dévoile effrontément les corps et donne vie aux fantasmes les plus sensuels comme les plus noirs, tandis que le scénario de Hubert s'impose d'emblée comme l'un des meilleurs polars lus depuis longtemps, ni plus ni moins. On a d'ailleurs le droit de penser au fabuleux "Isaac le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2007

Protégez vos Tibias (The Shins - Wincing the Night Away)

Le coeur et l'âme ont leur musique. C'est la musique d'une averse soudaine un jour de soleil timide. C'est le bruit d'une abeille qui se cogne au carreau à trop vouloir butiner une fleur en plastique. C'est le soupir que pousse le doux monstre marin en s'enfonçant dans les noirs océans. C'est aussi les grincements de la bicyclette avec laquelle on descend le raidillon à toute berzingue, peut-être même les yeux fermés. C'est donc la musique de l'enfance trop brève, celle des rêves trop longs. Elle coule sur nous comme un baume... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2007

Ridicule

Les films français s'inspirant de notre "glorieux patrimoine culturel" ont rarement été des chefs d'oeuvre (reviens-nous, Sacha Guitry, reviens-nous !), tant leur sujet "immortel" parait justifier la plus grande paresse intellectuelle comme artistique chez des producteurs ou des réalisateurs qui s'estiment dédouanés de cuisiner autre chose que du "confit d'histoire". "Jean de la fontaine" est encore pire que la moyenne, et ne livre même pas le minimum syndical (disons de la belle image et de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2007

La Corée, nouveau paradis du cinéma, a le cinéma militant qu'elle mérite...

"Le Vieux Jardin" est un film trompeur, qui construit avec une infinie délicatesse une fresque politique et humaine d'une vraie profondeur derrière ce qui parait longtemps un mélodrame classique. A la manière du crayon de l'artiste sur la toile grossière - une image superbe qu'IM Sang-Soo nous offre non loin de la conclusion du film -, c'est en repassant patiemment sur des images et des sensations anodines que se crée le portrait... d'un homme, d'une femme, d'un couple, d'une génération toute entière sacrifiée cruellement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 avril 2007

Flashback : Sexe et mélodies au début des seventies...

Fin 1971, beaucoup d'entre nous écoutaient du Rock Progressif, espérant une reconnaissance de leur musique en la parant de prétentions "classiques", et ricanaient de la musique "pour minettes" de Marc Bolan. Les plus malins avaient déjà repéré un certain David Bowie, qui recyclait le glam-rock avec une ambition et un talent largement plus "planétaires". 30 ans plus tard, c'est un choc de ré-écouter - ré-entendre en fait, car on n'avait clairement pas su entendre T-Rex - "Electric Warrior" :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2007

En continuant à explorer la filmographie bien atteinte de KIM Ki-Duk...

Sans doute le moins bon film de KIM Ki-duk à date, "The Coast Guard" souffre d'un excès d'ambition : mettre en perspective les délires obsessionnels - soit un sujet éminemment "privé" - de ses personnages par rapport au cadre géo-politique (et social) pour le moins perturbé d'une société Corée militariste qui s'invente des ennemis, requérait une vision et une subtilité que ce réalisateur de films-chocs n'a pas (sauf peut-être dans son chef d'oeuvre, "Locataires"). Nombre de scènes - sans parler de leur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2007

Le monde en marche

Alors que Jia Zhang Ke est en train d'acquérir de film en film l'image de plus grand réalisateur chinois contemporain, il était plus que temps de découvrir "The World", critique subtile et oblique - censure chinoise oblige - de la mondialisation et du nouveau consumérisme, et peinture impressionniste de ses ravages sur la société. Par petites touches à la fois précises, mélancoliques et légèrement atones - ce qui oblige le spectateur à un vrai travail pour "recoller" les morceaux de ces vies peu à peu brisées par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :