06 juillet 2010

Revoir TOUT Rohmer : 2. La carrière de Suzanne

A la différence de l'enchanteur "La Boulangère de Monceau", "la Carrière de Suzanne" est un film peu aimable, mais gagnant peu à peu une vraie force dans sa détermination - presque froide - à démonter les mécanismes du machisme et du dom juanisme médiocre de deux "petits" étudiants arrogants et fondamentalement misogynes. On reconnaît aussi les prémices d'un thème éminemment Rohmerien, l'impuissance de la parole, dont l'abondance dissimule en fait l'aveuglement de celui qui la maîtrise.... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2010

Revoir TOUT Rohmer : 1. La Boulangère de Monceau

En 22 minutes d'une grâce croissante, Rohmer, alors débutant, déploie les prémisses de son futur cinéma : amour de la rue parisienne, trajectoires physiques et stratégies amoureuses, sensualité des jeunes femmes, confusion des sentiments chez de jeunes adultes pris entre rituels sociaux et préjugés absurdes... Tout est là, sans aucun moralisme lourd (oui, je sais que ça s'appelle "Contes Moraux" !), mais avec un mélange de malice légère (le désir sexuel pour une appétissante boulangère assimilé à la gourmandise) et de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 juillet 2010

(Séance de rattrapage) : "Percy Jackson - Le Voleur de Foudre" de Chris Columbus

Y a-t-il une seule bonne chose à dire de ce "Percy Jackson - le Voleur de Foudre", tentative lamentable de répliquer le succès d'un Harry Potter en allant se coltiner avec la (superbe, là n'est pas la question) mythologie grecque ? Scénario pitoyable et incohérent au possible, ratage "conceptuel" complet quant à l'intégration des légendes des dieux et demi-dieux grecs dans le monde moderne (quelques gags poussifs sur le décalage entre la culture de la génération Internet/technologie et le destin... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juillet 2010

"Les Gouttes de Dieu - Tome 7" : le vin et la beauté de la vie...

Quelle superbe manière de répondre aux doutes qui m'avaient envahis à la lecture du 6ème volume des "Gouttes de Dieu" que ce septième tome qui se révèle un pur enchantement, et dans lequel Agi laisse libre cours à ses instincts romantiques les plus irrésistibles… Suis-je donc une pure midinette pour verser tant de larmes devant ces récits d'histoires d'amour contrariées, ou de frustrations profondes que la vie a infligées, et que le vin, miraculeusement, va soigner, résoudre ? Ou bien, plus certainement, Agi ne touche-t-il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juillet 2010

"Mad Men - Saison 2" : le meilleur du cinéma en série TV !

Le plaisir intense dans lequel on baigne (forcément ? Oui, ça me semble imparable…) en regardant chacun des 13 superbes épisodes de la seconde saison de "Mad Men" vient peut-être de ce sentiment irrésistible de voir le meilleur de l'art cinématographique (écriture, mise en scène, image) mis au service de l'espace-temps du feuilleton télévisé, qui permet d'explorer de manière tellement plus riche une époque (les années Kennedy, ici merveilleusement évoquées en "fond sonore" - la radio, la télé naissante : lutte pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2010

Chris Isaak au Palacio de Congresos (Madrid) le mardi 29 juin

20 h 35 : la salle n’est pas encore pleine que Chris Isaak et son éternel groupe (25 ans qu’ils sont ensemble, il y a une incroyable complicité entre les musiciens, forcément !) démarrent poussivement leur set… On ne peut pas s’empêcher de trouver ça un peu inquiétant, tant sur les 4 premiers titres, le son est caverneux et trop faible, la voix paraît terne, rien ne se passe vraiment, le public est complètement avachi dans les sièges… J’en profite pour me glisser au milieu des photographes professionnels devant la scène et prendre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2010

"Hidden" de These new Puritans : waouuuhhhh!

On oublie trop souvent combien la Musique a la pouvoir de changer le monde, ou du moins, notre perception de celui-ci. Englués dans la répétition de schémas plaisants ou populaires, épuisés par trop d'évidences et de facilité, il nous faut alors faire à nouveau l'expérience du "choc esthétique" total. Et "Hidden" est un album de ce niveau-là, l'une de ces musiques qui définit de nouvelles directions pour l'avenir, tout en constituant le "soundtrack" idéal de notre époque (chaos, guerres, tout cela vient... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 juin 2010

"Quai d'Orsay" de Blain & Larzac : une plongée époustouflante dans la vie politique...

Si ce "Quai d'Orsay" n'était qu'une caricature bien sentie et parfaitement documentée du fonctionnement du Ministère des Affaires Etrangères à l'époque "glorieuse" (Villepin et sa résistance inspirée aux néo-cons en train de déclarer la guerre à la planète...), ce serait déjà un bouquin indispensable, puisque a priori basé sur les expériences vécues par le scénariste au sein de cette impressionnante organisation du gouvernement français. Mais, comme c'est souvent le cas chez Blain, l'un des tous meilleurs créateurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juin 2010

"Air Doll" de Hirokazu Kore-Eda

Avec "Air Doll", Kore-Eda abandonne de manière inattendue son réalisme minutieux (qui l'ont fait comparer à un Ozu) pour aborder un fantastique poétique qui ne lui convient pas vraiment : il y a dans la partie du film montrant la découverte de notre monde par une poupée encore "vierge" de sensations, bon nombre de scènes simplistes, naïves - pour ne pas dire un peu niaises - prouvant que Kore-Eda n'a pas vraiment su comment les aborder, et s'est contenté de clichés. Heureusement, il y a aussi, grâce au sens exquis... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2010

Retour (tardif) aux enchantements de Hong Sangsoo : "Conte de Cinéma" (2005)

J'avais, par paresse, délaissé un peu le cinéma enchanté, ultra-intelligent, de Hong Sangsoo (une sorte de Rohmer coréen, forcément plus trivial mais pas moins complexe que son "modèle" français), depuis quelques années, et cet admirable "Conte de Cinéma" m'a offert le plaisir immense de retrouver mes marques (cette évidence d'un cinéma lumineux et magnifiquement mélancolique, mais sans aucune afféterie) tout en m'émerveillant devant le nouveau tour de force d'une construction singulière, à la fois déroutante et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,